LES FEMMES DU PDS CONSTATENT L’AUTO-EXCLUSION D’OUMAR SARR ET COMPAGNIE


Réunies en assemblée générale sous la présidence de leur secrétaire générale adjointe Woré Sarr, les femmes du Parti Démocratique Sénégalais (Pds) demandent aux instances habilitées de constater l’auto-exclusion d’Oumar Sarr et Cie du parti.  Il faudra également, selon elles, procéder au remplacement des frondeurs dans toutes les structures où ils siégeaient.

Suite à la décision d’Oumar Sarr et compagnie de contester les dernières décisions de Me Abdoulaye Wade et de lancer un courant  au  sein  du  parti,  les femmes du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) se sont réu
nies hier, dimanche 8 septembre  2019,  pour  réitérer  leur soutien  au  Secrétaire  général national, Me Abdoulaye Wade. Dans  une  note  parvenue  à «L’As», Woré Sarr et ses camarades  estiment  que  les  fron
deurs,  Oumar  Sarr  et  Cie,  se sont auto exclus de la formation libérale.

«Nous femmes du Parti Démocratique Sénégalais et des mouvements de soutien, nous demandons aux instances habilitées  de  constater,  dès  lors, l’auto  exclusion  du  parti  des frondeurs  avec  à  leur  tête Oumar Sarr et de procéder à leur remplacement dans toutes les structures où ils siégeaient, dans les coalitions où ils représentaient le parti ainsi qu’à l’Assemblée Nationale», décrète la secrétaire générale adjointe des femmes Woré Sarr.

Et cette dernière d’ajouter : «Nous demandons à la direction du parti de constater que malgré les mises en garde, Oumar Sarr et compagnie  continuent  d’initier  et d’animer des actions fractionnistes punies par les statuts et le règlement intérieur du parti. Ce qui entraine la perte de leur statut de militants au sein de notre formation politique». 

A l’image des différentes fédérations du pays et de la diaspora, les femmes libérales expriment au pape du Sopi leur entière satisfaction suite au réaménagement du Secrétariat National. «Nous lui demandons de donner davantage de responsabilités  au  frère  candidat  Karim Meissa Wade qui a fait preuve de persévérance et qui saura perpétuer,  sans  trahir,  les idéaux  et  les  valeurs  qui  ont toujours guidé le brillant parcours de Me Wade pour l’instauration de la démocratie, le décollage économique et social au Sénégal et en Afrique ainsi que pour la libération des peuples. Nous les femmes, nous désignons le frère Karim Meissa Wade comme notre candidat à la  candidature  pour  la  prochaine  présidentielle  et  le prions également de postuler comme Secrétaire Général National  au  moment  opportun pour honorer notre choix libre, volontaire et militant, lorsque Me Abdoulaye Wade aura décidé, à l’occasion d’un congrès, de  mettre  en  compétition  ce poste»,  souligne  Woré  Sarr.

L’ancien maire de Gounass n’a pas  lésiné  sur  le  dithyrambe pour saluer «la clairvoyance et la  capacité  d’anticipation  et d’adaptation de Me Abdoulaye Wade.  «Regrettant  l’attitude d’Oumar Sarr et compagnie de vouloir à tout prix passer par pertes et profits cette offense politicienne  de  Macky  Sall  à l’encontre du parti, du frère Secrétaire Général National et du candidat  Karim  Wade,  nous femmes du Pds et des mouvements de soutien réaffirmons notre  engagement  auprès  du frère Secrétaire général, Me Abdoulaye Wade, et notre détermination à poursuivre le combat pour  la  réhabilitation  sans condition  de  notre  valeureux frère Karim Wade pour qui le comité des droits de l’homme des Nations Unies a exigé du gouvernement  la  réouverture de son procès pour le respect de ses droits», déclarent Woré Sarr et ses camarades.  

Gawlo.net ( Avec l’As )

Previous L‘étudiant Djily Diagne écope de 2 ans
Next La lettre d’Abdoul Mbaye à Pape Oumar Sakho Président du conseil constitutionnel.