Dans la république des régimes spéciaux, l’Église catholique est ostracisée !


L‘état du Sénégal concède à tous les foyers religieux de notre pays des spécificités culturelles et religieuses sans aucun accommodement raisonnable. L’application de la loi sur la parité a été empêchée à Touba ! Le ministre de la Décentralisation d’alors, Me Oumar Youm, avait été rabroué et éconduit par les autorités religieuses lorsqu’il avait voulu défendre ce principe. La construction d’une église a été bloquée à Tivaouane ! Pourtant il y avait une population chrétienne. À cet égard pourquoi cherche-t-on par on ne sait quelle contorsion à ségréguer l’Église, en refusant d’accorder à l’évêché, la pleine autorité d’appliquer dans ses périmètres scolaires les règles de sa doctrine sociale configurée sur le Christ ? Ne devons-nous pas méditer sur les leçons de justice et d’honnêteté administrées par Omar Ibn Khattab, le deuxième khalife musulman? Pourquoi aurait-il refusé de prier dans l’enceinte de l’église de Jérusalem ? Parce que, tout simplement, il craignait des que générations futures de musulmans ne prennent pas cette prière comme prétexte pour transformer cette église en mosquée. Respectons l’Église catholique au Sénégal ! La règle d’or se résume sur cette sentence ! «Ne fais pas à autrui ce que tu n’aimerais pas que l’on te fasse.» Respectons les spécificités respectives ! L’Église a ses périmètres dans lesquels elle assoit son influence et sa doctrine sociale. La Constitution doit être pour tous ou pour personne ! L’attitude conquérante des élèves voilées est une conduite qui mène à l’excès et leur obstination est déraisonnable. Selon Anas (RA), le Messager de Dieu (Saws) a dit : « Assiste ton frère, qu’il ait tort ou qu’il ait raison ! Quelqu’un dit : « O Messager de Dieu (Saws) ! Je l’aide quand il est victime d’une injustice, mais comment veux-tu que je l’aide quand c’est lui-même l’injuste ? Il dit : « Tu l’empêches de faire son injustice et c’est ainsi que tu viens à son secours ». (Rapporté par Al Boukhari). Pour en revenir à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc, cette fois-ci nos filles voilées ont tort et leur obstination est déraisonnable.

Previous Le Dage du ministère des Sports appuie les Asc de Fatick
Next Bilan CAN 2019 : Augustin Senghor et Abdoulaye Sow soldent violemment leurs comptes