2 milliards au Chef de l’opposition, limitation des mandats électifs : la position de Mamour Cissé du Psd Jant Bi


Le statut de chef de l’opposition fait encore saliver. Après les révélations du député Mamadou Lamine Diallo qui soutient que Macky Sall envisage d’accorder un fonds de 2 milliards de F Cfa au chef de l’opposition, les réactions se poursuivent. Invité de l’émission Grand jury de ce dimanche sur la Rfm, Mamour Cissé du Psd Jant Bi a salué cette décision de Macky Sall.

«Deux (2) milliards qui vont être alloués à l’opposition, c’est essentiel parce que cela fait partie de ce qui a été voté au référendum de 2016. On doit avoir un chef de l’opposition. Tous les pays qui se respectent l’ont. C’est un minimum, de même que le financement des partis politiques», a-t-il déclaré.

Mamour Cissé de poursuivre : «il faut qu’on en débatte. Si effectivement le Chef de l’opposition ne doit pas être quelqu’un de pauvre, il faut lui donner les moyens, quand-même, d’être au niveau  apparent comme au niveau réel, à la hauteur de ses responsabilités. Parce que du jour au lendemain, il peut être une alternative au Président de la République».

En effet, de l’avis de Mamour Cissé, «si un président de la République peut avoir 8 à 10 milliards de caisse noire, c’est un minimum que le Chef de l’opposition puisse être dans les conditions parce qu’à tout moment, il peut remplacer le président de la République. Quid du montant ? Là, le leader du PSD JANT Bi précise qu’«il n’a jamais été question de discuter autour de cela. Pour ce qui a été discuté, je pense que c’est un acquis extraordinaire».

Mamour Cissé a en outre abordé la question relative à la limitation des mandats électifs. Sur ce registre, il dit souhaiter que «les députés et les maires ne puissent plus dépasser deux mandats, à l’instar de la limitation du mandat présidentiel. Cela nous permettra d’avoir des alternances générationnelles. Un député élu trois fois, qu’est-ce qu’il peut apporter à l’Assemblée nationale?», déclare-t-il.

Gawlo.net (Avec SourceA)

Previous Gendarmerie : La succession du Général Cheikh Sène ouverte
Next Tariq Ramadan brise le silence: « Je suis victime d’un traquenard »