MASSALIKOUL JINAN – LE GOUVERNEUR DE DAKAR FAIT L’ÉTAT DES LIEUX AVANT L’INAUGURATION


Dépêché par le ministre de l’Intérieur, le Gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall, a effectué une visite de chantier à la Grande Mosquée Massalikoul Jinane, ce jeudi, 22 août 2019. Il a fait l’état des lieux, en compagnie du Préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, entre autres autorités, des membres du comité de pilotage de la construction de la Mosquée, et autres services techniques et sécuritaires. Ce, en prélude à la cérémonie d’ouverture de l’édifice religieux prévue le 27 septembre prochain. Une visite guidée par le responsable du chantier, Mbackiou Faye, le représentant du Khalife général des mourides à Dakar. « Nous sommes venus, nous avons vu, nous avons entendu et nous sortons, de cette rencontre, renforcés mais surtout rassurés par l’engagement des uns et des autres, par la volonté du comité de pilotage qui s’est fait l’écho du Khalife général des mourides, à œuvrer pour que la cérémonie se déroule dans d’excellentes conditions », a déclaré le Gouverneur, annonçant que « toutes les dispositions à (leur) portée seront prises pour apporter le concours requis, des dispositions d’ordre sécuritaire, sanitaire pour la couverture médicale, des dispositions par rapport aux aménagements en relation avec l’Ageroute, l’UCG, l’ONAS mais également des dispositions pour poursuivre l’embellissement de l’environnement ». Pour rappel, le site sur lequel la Mosquée est érigée, est un titre foncier d’environ 6 hectares offert par l’ancien président de la République, Me Abdoulaye Wade, à la communauté mouride, immatriculé au nom de Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur de la confrérie. Le coût de l’infrastructure pouvant accueillir 10 000 personnes, est estimé à 20 milliards de F CFA (coût du bâtiment, des aménagements et de la décoration). La première pierre a été posée en 2009 par le défunt Khalife, Cheikh Mouhamadou Bara Falilou Mbacké. Mais les travaux, qui ont duré 7 ans, ont démarré effectivement en novembre 2012. Après cette visite, une réunion est prévue notamment avec la SENELEC, et l’Ageroute, maître d’ouvrage des routes ceinturant la Mosquée engagées par l’Etat du Sénégal, pour régler le problème de « sous-dimensionnement », occasionnant des coupures d’électricité dans la zone. Par ailleurs l’édile de la Ville de Dakar, Soham El Wardini, est annoncée sur place, pour s’enquérir de la question de l’éclairage public.

Previous L'élection du maire au suffrage universel actée
Next SenCaféActu du 23 Aout 2019 Par Adama Sow