Colonel Ndaw sur l’affaire du Commissaire Sangaré


Le colonel de Gendarmerie à la retraite, Abdoulaye Aziz Ndaw, prend position dans l’altercation qui a opposé le commissaire Bara Sangaré au pharmacien Dr Cheikhouna Gaye. Reconnaissant la faute commise par l’officier de police, Colonel Abdoulaye Aziz Ndaw plaide toutefois pour une sanction avec justesse. Puisqu’il arrive, dit-il, dans la vie que l’on pète un plomb et le commissaire Sangaré a pété un câble. A l’en croire, ce dernier mérite d’être sanctionné avec rigueur, mais il faut le sanctionner avec justesse. S’il était chef de la Police, le colonel Ndaw indique qu’il tiendrait compte, dans la sanction, des états de service du commissaire et de sa manière habituelle de servir. Car, d’après plusieurs sources qu’il a contactées, le Commissaire Sangaré est un bon policier qui a toujours répondu aux attentes de ses chefs et rempli les missions qui lui sont confiées. Par conséquent, soutient-il, sa punition ne peut et ne doit pas être l’exemple pour résoudre tous les problèmes de comportement de la Police ou de la Gendarmerie. Le colonel Ndaw souhaite que l’enquête révèle l’urgence du médicament qu’il cherchait et de la nécessité des soins qu’il cherchait certainement pour un membre de sa famille. Seulement, conclut-il son propos, tout ceci n’excuse pas sa faute. Bien que toute la Police reconnaît son courage, son engagement son abnégation et sa compétence.

Gawlo.net ( Avec l’As )

Previous AGRESSIONS CONTRE LE LITTORAL DE GUEDIAWAYE A RUFISQUE Abdou Karim Sall alerte et menace
Next Me Ayé Boun Malick Diop prend la défense de Dr Gaye