Des ’’lacunes’’ dans la gouvernance des IPM


Le ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions, Samba Sy, a pointé, jeudi, des ’’lacunes’’ dans la gouvernance du système de santé y compris l’assurance maladie obligatoire.

’’Le diagnostic établi par le rapport de l’étude sur la réforme de l’assurance maladie obligatoire révèle que la gouvernance des IPM (Institutions de prévoyance maladie) souffrent de lacunes qui entravent l’efficacité et l’efficience du système’’, a souligné Samba Sy.

Il s’exprimait à l’ouverture de l’atelier de renforcement de capacités des gestionnaires des Institutions de Prévoyance Maladie (IPM).

Selon lui, ’’il est important’’ que ces gestionnaires ’’soient davantage outillés pour être performants pour le bien des travailleurs et de leurs familles’’.

Ainsi, a, soutenu le ministre devant quelque 150 participants, gestionnaires et membres des conseils d’administration des IPM, ’’la bonne gouvernance du système de santé, y compris l’assurance maladie obligatoire constitue un défi majeur dans la politique visant à assurer un égal accès à l’ensemble de la population’’.

Organisée par l’institution de l’Assurance maladie obligatoire (ICAMO), cette rencontre de deux jours vise à renforcer les capacités des gestionnaires des IPM pour une mise en œuvre optimale de leurs missions et une bonne gouvernance du système.

L’atelier va plancher sur les ratios de gestion de la Cipres (conférence interafricaine de la Prévoyance Sociale), la gestion du risque, la nomenclature des actes médicaux et le régime fiscal.

Selon le ministre, cette rencontre devra donc ’’permettre aux administrateurs et gestionnaires d’IPM de maîtriser les règles de gestion du risque conformément auxdits ratios de gestion, de comprendre la nomenclature des actes médicaux, d’avoir une compréhension harmonisée du régime fiscal des IPM’’.

Ainsi, les gestionnaires seront suffisamment outillés pour ’’assurer une gestion efficiente de la couverture maladie obligatoire’’.

Pour le président du Conseil d’administration de l’Institution de l’Assurance maladie obligatoire (ICAMO), Cheikh Ousmane Diop, ’’les gestionnaires des IPM n’ont pas toujours l’occasion d’échanger sur leurs outils de gestion et de travail, c’est pourquoi cette rencontre est importante pour tous les acteurs’’.

L’institution de l’Assurance maladie obligatoire (ICAMO) créée en 2015 a été chargée de réaliser au profit des IPM une gestion commune de missions et de services afin de poursuivre la dynamique d’amélioration de l’efficacité et de l’efficience du système d’assurance maladie obligatoire du Sénégal.

Previous Après recours : Le Cng annonce une excellente nouvelle pour l’écurie d’Eumeu Sène
Next Pétrole-gaz des sénégalais : ces graves révélations de Baba Aidara qui mouillent Aly Ngouille Ndiaye et Aliou sall.