05 photos- La charmante Sarah Diouf, la sénégalaise qui habille Beyoncé


Vêtements, bijoux et autres accessoires. Beyonce porte du «Tongoro» de la tête aux pieds dans son clip «Spirit», sorti depuis quelques jours. «Tongoro» est marque créée par la Sénégalaise Sarah Diouf. Elle a été lancée à Dakar en 2016.
Sur ses comptes facebook et instagram, la styliste exhibe fièrement clichés et vidéos de celle qui interprète le rôle de Nala dans le film «Le Roi Lion», titre, également, de son dernier album, dévoilé ce 19 juillet.

Un rêve qui se réalise

Voir Beyonce s’habiller en «Tongoro» dans «Spirit» est un rêve qui se réalise pour Sarah Diouf. Sur instagram, elle écrit que faire partie de quelque chose qui sera ancrée dans le temps dépasse toutes ses attentes. «Il y a 20 ans, je regardais Le Roi Lion pour la première fois avec mon frère et, aujourd’hui, j’en fais partie», souligne-t-il.
Quant à Beyonce, s’expliquant sur le choix porté sur «Tongoro», elle fait savoir que son nouvel album est comme une «lettre d’amour à l’Afrique» et son ambition est que les «plus grands talents africains» collaborent avec elle sur ce projet.

Que porte Beyonce dans le clip «Spirit»?

Dans le clip «Spirit», Beyonce porte entre autres tenues, l’ensemble «Bamako». Il est composé d’une veste oversize et d’un pantalon taille haute aux motifs imprimés en noir et blanc.
Une tenue accessoirisée d’un bijou «Cairo» qui épouse les contours du visage. Un ornement de couleur dorée, en laiton légèrement ajustable et malléable.

Habilleuse de Stars…

Ce n’est pas la première fois que Beyonce est habillée par Sarah Diouf. En décembre 2018, de passage en Afrique du Sud, elle est apparue à deux reprises, habillée de la marque «Tongoro». Idem, lors de ses vacances en Italie en juillet 2018.
Sarah a aussi habillé Alicia Keys et Naomi Campbell lors de leur récente visite au pays de la Teranga.

Icône du «Made In Africa»

Les créations de Sarah sont totalement confectionnées au Sénégal. Il s’agit, signale-t-elle sur Instagram, d’«un hymne à la fierté africaine. Il y a une histoire derrière tout ce que nous faisons. Aucun détail n’est laissé sans signification. Rien n’est nouveau, mais tout est authentique».
Elle a également déclaré lors d’une interview pour Forbes Afrique se fournir «exclusivement sur le continent africain» et travailler «avec une main d’œuvre locale dans le but, sur le long terme, de contribuer au développement de la production du prêt-à-porter en Afrique de l’Ouest, avec un premier atelier au Sénégal».

Une tête bien faite

Celle qui est devenue une figure incontournable de la mode africaine, n’est pas seulement une styliste. Sarah est à la fois photographe et rédactrice en chef de «Ghubar», lancé en 2009 et du magazine «Noir», un semestriel dédié à la femme noire.
L’habilleuse de Beyonce est titulaire d’un Master II en marketing et gestion de la communication à l’INSEEC Paris. Elle est également détentrice d’un diplôme universitaire technologique en techniques de commercialisation de l’Institut universitaire technologique de Vélizy (région parisienne).
Agée de 28 ans, Sarah Diouf est née à Paris d’un père sénégalo-congolais et d’une mère centrafricaine. Elle a passé son enfance à Abidjan.Un melting-pot culturel qui se reflète dans ses créations.

Previous Présumé meurtrier de Tamsir Sané : qui est Idrissa Sow, l'auteur du coup fatal ?
Next 03 photos –Encore des photos hots d’ Amina Saleh , une des victimes de Kocc Barma