Attaque à main armée à Koumpentoum : Le film de l’assaut qui a coûté la vie au Major Tamsir Sané


Dans sa livraison du jour, le journal « L’Observateur » revient sur les circonstances de la mort tragique du Major Tamsir Sané, commandant de la brigade de gendarmerie Koumpentoum, assassiné par une bande armée lors d’une attaque du bureau de PostFinance.

Les faits se sont passés dans la nuit du jeudi à vendredi. Selon le journal, il faisait 4 heures du matin quand cinq hommes enturbannés arrivent à bord de trois motos devant le bureau de PostFinance de la ville, situé au quartier Guinaw Rail. Ils ont armés de fusils, pistolets et de coupe-coupe.

L’un d’eux tire sans sommation sur l’un des vigiles qui se trouvait juste prés du portail. Atteint, il s’affale. Son collègue qui se trouvait à quelques mètres de là, réussit à s’enfuir.

Sachant que le fugitif va alerter la gendarmerie, les malfaiteurs vont s’organiser en deux groupes. L’un s’introduit dans les locaux de la PostFinance, après avoir réussi à faire sauter le portail en fer puis celui du chef du bureau qui sépare la Caisse et l’autre fait le guêt.

Alors qu’ils tentaient de dévaliser le coffre-fort, le commandant de Brigade, Tamsir Sané alerté entre-temps par le second vigile, débarque avec trois de ses éléments. A la vue des gendarmes, le groupe qui faisait le guêt ouvre le feu sur le véhicule, un land cruiser Pick-up. Il s’ensuit un échange de tirs nourris. Le commandant Sané est touché à la tête et décède sur le coup.

Ses trois éléments (Amadou Bâ, Mamadou Samba Dione, Serigne Fam) seront également blessés. L’un a été gravement touché aux côtes, l’autre a été blessé à la clavicule. Le 3e gendarme s’est retrouvé avec des blessures au bras. Ils seront secourus plus tard par les populations puis évacués au District sanitaire de Koumpentoum.

Compte tenu de la gravité de leurs blessures, le gendarme Serigne Fam Ngom a été évacué d’urgence par avion à Dakar et Ibra Pouye Seck à l’hôpital régional de Tambacounda, de même que le corps sans vie de Tamsir Sané.

Quant aux malfaiteurs, ils ont réussi à prendre la fuite à bord de leurs motos.
Ils sont activement recherché les éléments de la Légion- Est de la gendarmerie Territoriale, appuyés par le Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (Garsi).

Previous Fake news sur le décès de Mahammad Boun Abdallah Dionne : Le comble de l’inhumanité
Next Voici la dernière apparition du défunt commandant de la gendarmerie de Koumpentoum, le Major Tamsir Sané (EXCLUSIVITÉ DAKARPOSTE)