PORT DE DAKAR- SAISIE 1036 KILOGRAMMES DE COCAÏNE : Les secrets de la Libération du Directeur de Dakar Terminal, Fabrice Ture


Alors que les premières inculpations ont débuté hier dans l’affaire dite de saisie record de drogue au Port de Dakar, Libération a appris de sources autorisées que Fabrice Pure, directeur de Terminal a été discrètement libéré au premier jour de son déferrement par la Douane. Que s’est-il passé ? Mystère. Pendant ce temps quatre de ses agents sont sous le coup d’une inculpation.

Libération révélait que le parquet de Dakar a ouvert deux informations judiciaires dans l’affaire dite de saisie record de drogue au Port de Dakar. Selon les informations de Libération, les premières inculpations ont démarré hier mais sans le patron de Dakar terminal. Et pour cause, des sources autorisées renseignent que Fabrice Ture puisque c’est de lui dont il s’agit a été libéré le soir même de son déferrement. Ce qui n’a pas été le cas pour quatre agents de Dakar terminal, une filiale du groupe Bolloré complètement éclaboussé par cette affaire à l’instar de l’armateur Grimaldi dont le navire « Grande Nigéria » transportait la drogue. En effet deux agents de Dakar terminal (Babacar Coumba Diop et Alioune Badara Coulibaly) ont été placés sous mandat de dépôt alors que deux autres (Amadou Preira et Gabriel Souleye Faye), ont été placés sous contrôle judiciaire.

Selon les mêmes sources, le couple allemand (Lukas Schmitzberger et Carolin Verena Stanzi) qui supervisait la drogue, le capitaine italien du navire (Mattera Borgia Pasquale) et son compatriote (Paolo Almalfitano) qui était dans le même bateau seront édifiés sur leur sort aujourd’hui à cause d’un problème de traducteur. N’empêche, le parquet a requis contre tous le mandat de dépôt.

A noter que cinq mandats d’arrêt ont été lancés contre des fugitifs clairement identifiés. Ces mandats d’arrêt visent les nommés Matheuw Fall, Vieux Diop, Seydina Mouhamed Ndiaye, Ibrahima Thiam alias Toubeye et Gustavo Elliot. Dans la foulée, le parquet a requis du doyen des juges une délégation judiciaire à l’ocrtis pour poursuivre les investigations.

Previous Le bac en chute libre
Next ARRET DE L'EMISSION DE DIVERTISSEMENT "Ocars des vacances" perd la cadence