C’est à lui que les droits de cession de la mythique émission “Oscars des vacances. Aziz Samb lui a dons passé le flambeau après plu de 20ans aux manettes. Aujourd’hui, alors que le mythe s’est quelque peu effrité, Cheikh Yérim Seck, le nouveau promoteur promet de la remettre au goût du jour.Je veux changer le concept de l’émission, qui s’est quelque peu essoufflée  après plus de 20 ans d’existence. Je suis entrain de réfléchir à totalement la rénover. Je peux vous dire que d’ici à la fin de la quinzaine du mois d’Août à venir, nous serons prêt pour tester la nouvelle formule. Nous allons diffuser à la RTS, avec qui jusqu’ici, nous avons eu une très bonne collaboration. Si toutefois c’est concluant, nous allons l’adopter et la pérenniser. Beaucoup de choses vont changer dans les compétitions. Il y aura certes du divertissement, mais la culture générale occupera une grande place. A cela vont s’ajouter des activités sportives, à l’image d’une très grande émission estival en France où des villes sont en compétition. Nous nous acheminons plus vers ce format, porté sur la culture, l’art et la littérature. Nous allons aussi sur la danse Mbalax et la culture urbaine. Les droits nous ont été cédés en 2015, l’année où nous avons commencé la première édition. Après deux années consécutives, nous avons arrêté. La première année, nous n’avons pas gagné de l’argent, mais nous n’en avons pas perdu non. L’année suivante, nous avons pu engranger un petit bénéfice. Étant donné que c’est une émission assez lourde et qu’il y a beaucoup de personnes qui gravitent autour, il nous fallait impérativement revoir les disciplines et trouver plus de sponsors. Ne serait-ce que pour faire gagner des sous aux diffuseurs et à l’équipe. C’est ainsi que j’ai pris  la décision de mettre les choses en stand by et de revoir ma copie. Oscars des Vacances est une très belle émission, mais elle a fait son temps. La routine avait fini par s’installer ei gagner le public. Je veux me rassurer que nous sommes en train de concocter du beau, avec plus de fraicheur et il y aura matière à surprendre les spectateurs. Sans pour autant porter atteinte d’esprit d’Oscars. Nous allons prendre des animateurs plus jeunes puisque le concept lui-même sera rajeuni.

Gawlo.net (avec l’Observateur)