NOMME DIRECTEUR GÉNÉRAL DES IMPÔTS ET DOMAINES : Bassirou Samba Niasse, un homme du sérail


Nommé hier directeur général des Impôts et Domaines, Bassirou Samba Niasse va diriger une “maison” qu’il connaît bien. Cet inspecteur principal des Impôts et Domaines qui était jusque-là secrétaire général du ministère des Finances et du Budget est un homme du sérail.

Jusque-là secrétaire général du ministère des Finance et Budget, poste qu’il occupait aussi sous Amadou Ba, Bassirou Niasse a été nommé hier directeur général des impôts et Domaines. Un choix pertinent car celui qui fut coordonnateur de la Direction générale des Impôts et domaines (Dgid) est un homme du sérail.Riche d’une solide expérience de haut fonctionnaire ayant blanchi sous le harnais des hautes sphères de l’Administration, Bassirou Samba Niasse a intégré, très jeune, le cabinet du Ministre de l’Économie et des Finances comme Conseiller Technique chargé du suivi des question fiscales et celles liées au secteur de l’énergie, notamment de leurs incidences sur les recettes fiscales et sur les dépenses publiques (2005-2012). C’était en 2005, il n’avait alors que 34 ans.La quarantaine à peine entamée, l’ancien Directeur de Cabinet du Ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et des Finances chargé du Budget jusqu’à sa nomination comme coordonnateur de la DGID, était aussi l’Administrateur du Fonds spécial de Soutien au secteur de l’Énergie (FSE) depuis 2011.Auparavant, Bassirou Samba Niasse, Inspecteur principal des Impôts et Domaines, breveté de l’ENA en 1998 a pris le temps de gravir les échelons dans l’Administration fiscale où il est entré en 1999. De chef d’inspection au CSF de Pikine-Guédiawaye (1999-2000), il est passé au Centre des Grandes Entreprises comme chargé de la sous-section Commerce (2002- 2004). Ensuite, il est nommé Chef de la Section fiscalité indirecte, des Études et du Contentieux (juillet 2004- mai 2005) avant de rejoindre le Ministre en tant que Conseiller technique.

Gawlo.net (Avec Libération)

Previous Section de recherches : pourquoi le Colonel Abdourahim Kébé a été encore convoqué
Next L' ANGOLA DEGAGE SES RESPONSABILITES DANS L'AFFAIRE DE LA DROGUE SAISIE AU PORT