Après la victoire hier, Kalidou Koulibaly est apparu avec un autre visage. En zone mixte, le teigneux défenseur s’en est pris à la presse.

Alors que la plupart des joueurs de l’équipe nationale étaient presque passés en zone mixte sans piper mot, Kalidou Koulibaly, d’habitude si disponible et si courtois, s’est arrêté pour juste régler des comptes avec la presse sénégalaise. «Il y avait beaucoup de questions qui se posaient autour de notre équipe, après la défaite contre l’Algérie. Je ne sais pas d’où ça vient. Peut-être que ça vient de vous (les journalistes). C’est dommage, parce que le Sénégal est une grande nation et on l’a montré ce soir (hier)», a pesté le défenseur central des Lions qui, à l’image de ses partenaires, a gardé en travers de la gorge les critiques après leur piètre prestation face à l’Algérie et la polémique sur la bamboula financière où le nom de Sadio Mané a été cité comme un joueur ayant bénéficié de privilèges. «Arrêtez de mentir. Sadio Mané ne bénéficie pas de privilèges», lance-t-il aux journalistes, mais il n’aura pas le temps de terminer sa phrase qu’il continue son chemin. Une sortie très maladroite du défenseur sénégalais, qui risque de ternir la bonne image que les envoyés spéciaux ont de lui.

«Il faut continuer à travailler»

Auparavant, Koulibaly est revenu sur la victoire des Lions. «On a essayé d’avoir la possession du ballon, même si, par moments en première mi-temps, on s’est un peu trop précipité. Il va falloir gérer ça, mais aussi gérer les émotions, parce que du fait qu’il y avait beaucoup de pression sur l’équipe, on a réussi à mettre ça de côté. On a joué notre football et on a gagné le match. Il faut continuer à travailler, parce qu’il y a beaucoup de choses à travailler. Mais le plus important, c’est qu’on soit qualifié ce soir (lundi) et que toutes les questions qui se posaient autour de l’équipe n’ont pas lieu d’être. On l’a prouvé aujourd’hui», a poursuivi Koulibaly, qui ne veut pas parler de l’arbitrage sur le match contre l’Algérie. «On a vu qu’il y avait des épisodes un peu controversés, mais après tout, nous sommes des footballeurs et voulons gagner sur le terrain, le plus proprement possible», dit-il.

«Il va falloir faire attention à l’Ouganda»

Kalidou Koulibaly de souligner : «il ne faut pas se cacher derrière l’arbitrage. Il faut qu’on continue à bien jouer. J’espère que les arbitres vont continuer à protéger les joueurs». Concernant le prochain adversaire du Sénégal, l’Ouganda, le natif des Vosges s’attend à un match difficile. «Je crains tout le monde. Mais je joue sans peur. L’Ouganda a terminé deuxième de son groupe. Ils ont réalisé un très bon premier tour. Il va falloir faire attention aux Ougandais. Ils nous attendent de pied ferme et nous aussi on les attend de pied ferme. On va analyser leur jeu, même si on a déjà vu leurs matchs. On sait qu’on est capable de faire quelque chose de bien contre eux».