Souleymane Jules Diop à l’Unesco : Le sacre du mérite


C’est un truisme de dire que Souleymane Jules Diop est une lumière, car il l’aura montré durant toute sa trajectoire.

Ceux qui pensaient que Souleymane Jules Diop a été sanctionné par le Président Macky Sall, lors de la formation du nouveau gouvernement, à cause de la large victoire d’Ousmane Sonko à Ziguinchor, ont dû finalement déchanté. En effet, l’ancien journaliste de Wal Fadjri n’a pas chômé longtemps après son départ du gouvernement en avril dernier. Pour cause, l’ancien Ministre-délégué auprès du Premier ministre en charge du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) a été récompensé lors du Conseil des ministres du 13 juin dernier. Souleymane Jules Diop a été nommé au poste d’Ambassadeur du Sénégal, Délégué permanent auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). Ainsi, il retrouve la lumière seulement trois mois après sa non-reconduction dans le Macky II. Il remplace Abdou Sourang en poste depuis le 23 février 2016 en France. 

Lors de la dernière campagne pour la présidentielle de 2019, Souleymane Jules Diop avait « mouillé le maillot » aux côtés de Boun Abdallah Dionne et Mimi Touré. Ancien patron de la communication de la Présidence, Jules Diop était, lors de la dernière campagne présidentielle, mandataire du candidat Macky Sall pour les médias et avait coordonné la communication sur le terrain. Contrairement à ceux qui pensent qu’il ne s’était bien impliqué dans la campagne présidentielle, Jules s’était donné corps et âme pour la réélection de son mentor Macky Sall. Et c’est son engagement politique et son brillant passage au Pudc que le Président de la République, Macky Sall, vient de récompenser en nommant l’ex-ministre-délégué au poste d’Ambassadeur du Sénégal, Délégué permanent auprès de l’Unesco en France.

Manifestement, il est en terrain connu parce qu’au début de la deuxième alternance, il avait été diplomate en tant que Chef bureau économique de l’ambassade du Sénégal à Bruxelles. Macky Sall nommera plus tard, secrétaire d’Etat, Chargé des Sénégalais de l’extérieur. Dans le dernier gouvernement de Mahammad Boun Abdallah Dionne, Souleymane Jules Diop était Ministre-délégué, en charge le Pudc. La qualité de son parcours professionnel de Jules représente une vraie richesse pour l’Unesco.

Le 10 novembre 2017, la toute nouvelle directrice de l’Unesco, Audrey Azoulay, s’adressait à la Conférence générale qui l’a nommée en ces termes : « Je pense en cet instant à tous ceux que j’ai rencontrés durant ces derniers mois ou que j’ai rencontrés auparavant dans mes différentes fonctions professionnelles et qui fondent de grands espoirs dans l’Unesco. Je pense au mandat de l’Unesco qui est d’une modernité éclatante et auquel nous devons un fonctionnement et une Organisation à la hauteur de cette modernité. Je pense à tous ceux d’entre vous qui sont lucides sur les difficultés de l’Organisation mais qui savent à quel point elle est irremplaçable, à quel point elle est essentielle face aux défis que notre monde affronte et qui souhaitent aussi une unité et une sérénité à même de lui permettre d’exercer au mieux son mandat ».

Ainsi l’arrivée de Souleymane Jules Diop, personnalité pétrie de culture, s’inscrit pleinement dans la dynamique que l’actuelle directrice, Audrey Azoulay, entend insuffler à cette institution de l’Onu.

Gawlo.net (Madior SALLA)

Previous Voici la chronique du 19 juin 2019
Next Affaire Petro-Tim : Samuel Sarr à la Dic enfonce Nafi Ngom Keïta