PROJETS EN CASAMANCE, COUVERTURE DE LA CAN, LITIGE AVEC LES COLLECTIVITÉS LOCALES: Le Directeur général de la Senelec dit tout et rassure


Pape Mademba Bitèye, après sa visite de contact dans la région de Dakar, a préféré réserver à Ziguinchor sa première visite dans les régions. Le tout nouveau Directeur général de la Senelec a annoncé, hier, à Ziguinchor, que la Senelec a un important financement estimé à 38,5 milliards dans la région de Ziguinchor, que la Can sera bien couverte et que les collectivités locales sont de mauvais payeurs.

«Le montant des financements prévus dans la région de Ziguinchor s’élève à 38,5 milliards»

«Après Dakar, il était important, dans le calendrier de prise de contact avec le personnel, que la première sortie soit réservée au réseau non interconnecté, c’est-à-dire le réseau dans lequel Senelec n’a pas encore déployé tout le réseau de transport. Le montant des financements prévus dans la région de Ziguinchor s’élève à 38,5 milliards. Dans ces financements, vous avez ce projet de poste qui va relier directement toute la zone sud à Dakar. La demande qui est là pourra être prise en charge par ce poste et qu’on pourrait même disposer d’ouvrages de secours au niveau des transformateurs et des lignes.

«60 postes de transformation installés, plus de 500 km de ligne moyenne tension et plus de 1000 km de ligne basse tension»

«Aussi, sur ces financements, c’est presque 60 postes de transformation qui seront installés, un peu plus de 500 km de ligne moyenne tension et plus de 1000 km de ligne basse tension. Pour dire l’importance que nous accordons à l’électrification de cette zone, compte tenu de son potentiel économique, mais également compte tenu des possibilités que nous aurons avec les pays limitrophes. En quelque sorte, réaliser ce hub énergétique que le président de la République nous a fixé, en essayant de rayonner sur toute la sous-région et en attendant les perspectives meilleures qui nous permettrons d’avoir les tarifs les plus compétitifs possibles pour ce pays».

«L’objectif : un taux de moins de 30% dans chaque département et que l’accès universel soit effectif à l’horizon 2025»

«Il y a des programmes qui sont en cours : celui de Calpatarou pour 9,9 milliards, le programme qu’on a avec Paz, le programme d’accès universel Pamasel que nous avons. Ce que nous demandons aux populations, c’est que nous devons faire d’abord les études. L’objectif qui nous est fixé, c’est d’avoir au moins un taux d’au moins 30% dans chaque département et que l’accès universel soit effectif à l’horizon 2025

«Il y aura une bonne couverture de la Can si …»
La centrale de Boutoute nous rassure. Je suis heureux et fier de dire que cette centrale fait partie des plus modernes de Senelec. En termes de performance et de disponibilité, nous avons tout ce que nous voulons. Il ne se passera pas de problème de disponibilité de la production. On en a suffisamment et on pourra couvrir toute la zone. Le défi de la production est gagné et reste l’autre à relever, c’est le réseau électrique. Nous demandons aux populations de nous faire confiance. On peut avoir quelques problèmes du fait qu’il y a la chaleur qui viendra s’installer, du fait qu’on a beaucoup de projets qui sont en cours dans les réseaux, mais qui ne sont pas encore terminés. En attendant de finaliser ces travaux, on pourrait avoir quelques perturbations, mais qui ne menacent pas la bonne couverture électrique de cet évènement pendant le mois que nous aurons à considérer. Nous avons pris les dispositions et les notes d’exploitation sont sorties. On a suffisamment de réserves de production. Nous lançons un appel à la population pour que les câbles soient le moins possible agressés. A partir de là, on pourra avoir une bonne couverture de la Can».
«Les collectivités locales sont des mauvais payeurs»
«Les mairies ne sont pas de bons clients. On a encore des difficultés d’une manière générale avec ces collectivités. Mais heureusement, chaque fois qu’elles son défaillantes, l’État revient à la rescousse en payant les arriérées de factures. Mais c’est encore difficile avec elles. Elles ne sont pas encore à jour. Toutes les communes ne paient pas d’une manière globale».

Gawlo.net (Avec Les Echos)

Previous RECONNUE COUPABLE DANS L'AFFAIRE HENRI NDIAYE : Henriette Juliette Sambou va passer le Bac
Next Tribunal : son ex-épouse lui réclame 1 milliard, le parquet requiert 1 an ferme, Abdoul Mbaye parle d'acharnement