Un maçon est tombé d’un chantier à cause des « gaz lacrymogènes tirés par les policiers » pour disperser les manifestants de la marche interdite, initiée par le mouvement « Aar Li Nu bokk ».

Le maçon travaillait dans un chantier à Colobane lorsqu’il a subitement chuté. Il est dans un état critique. Il a été acheminé à l’hôpital Principal de Dakar par les sapeurs-pompiers.