MACKY SALL, À L’OCCASION DE A REMISE DU DRAPEAU AUX “LIONS” : “Sur le terrain, ne soyez pas des “Lions de la téranga”, laissez la “téranga, ici, soyez des “Lions” de chasse et ramenez la Coupe”


Le chef de l’Etat, remettant le drapeau national à  l’équipe du Sénégal, a  invité les  joueurs  à se départir de la ‘’Téranga’’ (hospitalité) pour un premier sacre continental en terre égyptienne.

L’équipe nationale de football du Sénégal a reçu, hier, le drapeau national, en perspective de la Coupe d’Afrique des nations Egypte-2019 (du 21 juin -19 juillet). Le président de la République a profité de l’occasion pour demander aux Lions de ramener le trophée.

Mais Macky Sall a tout de même prévenu la bande à Cheikhou Kouyaté sur la faisabilité de ce projet majeur. Il les a invités à se départir de la ‘’Téranga’’ (hospitalité) sénégalaise, à l’occasion de leur séjour en terre égyptienne. C’est pourquoi il a exhorté le groupe à jouer ses chances jusqu’au bout, en ayant en bandoulière un mental d’acier et un esprit de gagneur.

‘’A talent égal, c’est la volonté d’aller jusqu’au bout qui fera la différence. Cela exige un instinct de compétiteur, c’est-à-dire ‘Dém ba diékh’ (aller jusqu’au bout). Oui ! Parce qu’il faut se battre comme un vrai lion. Sur le terrain, ne soyez pas des Lions de la ‘Téranga’. Laissez-nous la ‘Téranga’ ici  et comportez-vous en lions chasseurs. Laissez la ‘Téranga’ au Sénégal et ramenez-nous la coupe. A votre retour, nous vous rendrons la ‘Téranga‘’, a sollicité le chef de l’Etat.

Macky Sall estime que son vœu est réalisable. Il fonde son espoir sur les performances opérées par les joueurs d’Aliou Cissé pendant les saisons 2018 et 2019. D’après lui, Sadio Mané et ses coéquipiers ont enregistré, lors de ces deux dernières années, des résultats honorables leur permettant de gagner une première coupe d’Afrique. ‘’Vous irez avec votre statut de mondialiste, votre rang de première équipe africaine et votre qualité de meilleure formation de votre groupe, après un parcours sans-faute en phase éliminatoire. C’est appréciable. Cela montre que vous méritez de figurer parmi les meilleurs en Égypte’’.

Mais le président de la République n’a pas voulu pousser les Lions à l’euphorie. Il a signalé que le parcours enviable de l’équipe nationale du Sénégal ne leur octroie pas forcément le statut de favori. Selon lui, rien n’est gagné d’avance, parce que la réputation ne fait pas le résultat.

Aliou Cissé comme modèle

Le chef de l’Etat n’a pas manqué de rappeler aux footballeurs l’importance de porter le maillot national. Pour le premier supporter sénégalais, cela constitue un privilège. Le président Sall a, par ailleurs, encouragé le sélectionneur national, Aliou Cissé, en louant la bravoure qu’il a montrée en tant que joueur pendant la Can et la Coupe du monde de 2002.

‘’Nous avons tous souvenance que tu as été le leader emblématique de la génération dorée de 2002 dont certains de vos camarades sont là présents : El Hadj Diouf, Khalilou Fadiga. Tu tenais à ce que tous tes coéquipiers mouillent le maillot jusqu’à la fin de chaque match, sans rien lâcher. A ta place d’entraineur, tu fais notre fierté. Nous te faisons confiance’’, se réjouit-il.

Macky Sall pense que le groupe de 2019 doit s’inspirer du courage et de la hargne de son coach pour baliser le chemin de l’honneur.

A la fin de la cérémonie de remise du drapeau nationale, les Lions ont rallié l’Espagne où ils doivent effectuer leur seconde phase de préparation, avant de rejoindre l’Égypte. Le Sénégal est logé dans le groupe C en compagnie de l’Algérie, du Kenya et de la Tanzanie.  

Gawlo.net (Avec Enquête)

Previous Revue de presse Rfm du mardi 11 juin 2019 par Mamadou Mouhameth Ndiaye
Next Pastef Guédiawaye réclame la démission d'Aliou Sall