La porte-parole du gouvernement et les fautes du communiqué du conseil


Les femmes réclament la parité mais il faut dire qu’à certaines fonctions, elles sont très mal représentées. La preuve par la porte parole du gouvernement. Ndeye Tické Ndiaye Diop est incapable d’écrire un communiqué du conseil sans commettre une tonne et un quintal de fautes. Les orthodoxes de la grammaire française manquent de sauter au plafond chaque fois qu’ils lisent le communiqué du conseil depuis le depart de Seydou Gueye. « Appréciant les statistiques sur le travail, le chef de l’Etat, s’est réjouis des avancées notables… », écrit-elle. Non sérieusement il y a une virgule mal posée, mais elle accorde « réjouis » avec on ne sait quoi. Madame, la pro prochaine fois, écriviez » le chef de l’Etat s »est réjoui « . Vraiment dommage. On est loin des envolées de Me Aissata Tall Sall, entre 1998 et 2000. Ce n’est pas tout, dans le même communiqué d’hier, Ndeye Tické Ndiaye Diop écrit : »le chef de l’Etat a d’abord encouragé les élèves, les enseignants, les parents d’élèves et la communauté éducative, à assoire la qualité ». Madame Diop, ou avez vous vu dans votre vie le verbe « assoire »? La prochaine fois, s’il vous plaît chère madame, écrivez « asseoir » ou « assoir », rapporte les échos.

Previous Urgent : Sonko, Thierno Alassane Sall, Mamadou Lamine Diallo et Abdoul Mbaye menacés par le pouvoir.
Next Affaire Petro-Tim -Frank Timis brise le silence, parle des rôles de Samuel Sarr, Atepa... et lave de tout soupçon Aliou Sall