LUTTE CONTRE LES INCENDIES DANS LES MARCHES: La Senelec débloque 26 milliards


En quelques mois, pas moins de 10 incendies se sont déclarés dans les marchés de Dakar et dans les autres régions : Petersen, Sandaga, Touba, Tambacounda, etc. Pour y faire face, la Senelec a débloqué 26 milliards pour lutter contre le fléau.

Les séries d’incendies préoccupent au plus haut niveau. L’État a actionné la Division des investigations criminelles (Dic) qui a ouvert une enquête pour déterminer les causes des incendies dans les marchés. Et voir, si ces feux sont dus à des courts-circuits ou sont d’origine pyromane. La Senelec, pour lutter contre le fléau, s’est engagée dans une dynamique d’élimination des branchements clandestins. Pour ce faire, elle a dégagé une enveloppe de 26 milliards pour mieux sécuriser les infrastructures contre les branchements clandestins. Ces branchements généralement pointés du doigt comme étant à l’origine des incendies de ces lieux de commerce.

‘’On a eu le temps d’étudier les marchés les plus vulnérables par rapport aux incendies. Et nous les avons inscrits dans un programme d’investissement qui a été financé par des bailleurs. Nous avons identifié dans tout le pays 26 marchés qui nécessitent une remise à niveau global avec les frais de Senelec pour un montant de 26 milliards de francs’’, a annoncé ce lundi 13 mai 2019, Le directeur qualité/sécurité et environnement de la Senelec, Bassirou Sylla, au micro de la Rfm.

Ce programme est, selon lui, en cours. Pour preuve, ‘’les 3 marchés pilotes qui ont été identifiés, notamment le marché de Liberté 6 a été livré l’année dernière, le Centre commercial de Rufisque est terminé’’ et attend d’être réceptionné officiellement. Quant au marché de Colobane, qui constitue le dernier de la liste, il est en cours de finition. ‘’Les autres marchés vont être réalisés en même temps avec un système de passation de marchés avec plusieurs prestataires’’, a-t-il ajouté. Il a aussi signalé que les marchés sur lesquels la Senelec avait constaté un niveau de dégradation avancée, ne seront pas épargnés. Non seulement les installations électriques dans ces marchés feront l’objet de remise à niveau, sur le plan sécuritaire, mais celles-ci subiront des travaux qui vont les conformer aux normes internationales. Ainsi, indique-t-il, ‘’personne ne pourra plus réaliser des branchements clandestins’’. Appel a été aussi fait aux responsables de ces marchés. ‘’Il faut quand même que les autorités et les responsables qui gèrent les autres marchés qui sont aujourd’hui, dans un état acceptable puissent également sensibiliser les utilisateurs sur cet aspect-là. Ce que, du reste, font ses collègues et lui, a confié le directeur qualité/sécurité et environnement de la Senelec, Bassirou Sylla.

Gawlo.net (avec Rewmi)

Previous « Ndogou royal » à Rebeuss en l’honneur de Khaf »
Next CHRONIQUE DU 13 MAI 2019