Direction Du Protocole Des Affaires Étrangères : COD Secret !

Direction Du Protocole Des Affaires Étrangères : COD Secret !

Sauf peut-être avec l’ambassadeur de Cuba, en décembre 2017, personne n’a souvenance d’une intervention publique de Chérif Oumar Diagne au Sénégal. Encore moins de l’avoir vu organiser personnellement une cérémonie d’adieu à un ambassadeur.

Depuis son arrivée à   la  tête à la direction du Protocole du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, l’ambassadeur Chérif Oumar Diagne, Conseiller des Affaires étrangères principal de classe exceptionnelle, s’est voulu d’une discrétion sans égale : jamais un mot, jamais un geste de trop.

Si quand même, sur le même chapitre du départ, avec celui dont il est coreligionnaire et camarade de promotion : le 13 mars 2018, l’ambassadeur Chérif Oumar Diagne, ami et condisciple de l’auteur, est revenu sur le mérite du ministre Mankeur Ndiaye d’avoir écrit sur leur bien commun, La Place, autrement dit le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Ils y étaient ensemble depuis trois ans, le ministre ayant quitté avec le gouvernement Dionne II de septembre 2017 et ayant pris du recul pour rassembler ses souvenirs.

Chérif Oumar Diagne a en effet le culte de l’amitié, qu’il cultive dans le bonheur comme dans le malheur ; et quand on se penche sur son long cursus, on devine aisément le nombre de ses compagnons de route : de l’enseignement secondaire  au lycée Blaise Diagne aux études supérieures au Canada avant l’École nationale d’Administration et de la Magistrature (Énam), la route est longue, parsemée d’embûches ; il en garde le meilleur, dans la joie comme dans la peine. Il assume ainsi l’histoire ancienne et récente, comme lors des obsèques du Premier minitre Habib Thiam de Dagana où il marquera sa présence par une discrétion qui lui va bien.

Pétri de culture, tombé par hasard dans la documentation et l’archivage, il est passé maître dans l’art de la  codification, c’est-à-dire de tout savoir, de tout enregistrer, de donner une identité à tout, de classer selon la valeur et, en bon administrateur, d’en dévoiler le minimum possible.

 Tombé sous le charme du Protocole comme on entre en religion, il a malgré tout tenu à affûter ses armes sur le terrain de la diplomatie dans cette Afrique de la royauté Ashanti avec juridiction au Bénin d’un légendaire Christophe et Nicéphore Soglo.

Chérif Oumar Diagne a la haute main sur le protocole d’État et les manifestations internationales auxquelles participe le Sénégal ; son titre officiel est sans équivoque à ce propos : Ambassadeur, Directeur du Protocole, des Conférences et de la Traduction au ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur.

Le culte du secret est la loi du milieu : c’est de ce même cercle qu’est parti Ousmane Tanor Dieng au milieu des années 80, jeune conseiller diplomatique, auprès du président Abdou Diouf ; on le connaît aussi digne détenteur de secrets qu’il n’a jamais trahis, même au plus fort de l’adversité avec Me Abdoulaye Wade. Bien au contraire.

La diplomatie, tout un art…du secret !

Pathé Mbodje

Categories: OPINION
Tags: Cod, Secret

About Author