COLONEL ABOUBACAR SADIKH DIOUF, DIRECTEUR DE HAAS : “L’Aibd est un aéroport sur”

COLONEL ABOUBACAR SADIKH DIOUF, DIRECTEUR DE HAAS : “L’Aibd est un aéroport sur”

Le nouveau ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr, a rendu visite hier aux services relevant de son département. L’Agence Nationale de l’Aviation  Civile (Anacim), l’Asecna et la haute Autorité des Aéroports du Sénégal (Haas) ont été visitées. Dans ce dernier service, le colonel Aboubacar Sadikh Diouf a révélé que des audits de sureté ont été passés avec succès. Et les audits montrent que l’Aibd est sur.
Le marathon a duré plus de 8 tours d’horloge. Mais Oumar Guèye a tenu à visiter tous les services rattachés à son ministère, et logés à l’ancien aéroport (Léopold Sédar Senghor) et à l’Aibd. Au niveau du nouvel aéroport justement, le ministre des Transports aériens a visité l’Haas qui, selon le colonel Aboubacar Sadikh Diouf, a participé, par la qualité de ses prestations, à l’amélioration du niveau de sureté. Devant son hôte particulièrement admiratif cette structure, il a ajouté que l’Aibd est un aéroport sur, d’autant que des audits de sureté ont été effectués. De l’avis du colonel Diouf, “on est passé de 48 manquements à 6 manquements”. Ce qui le fonde à dire que l’Aibd est un aéroport de référence. Prenant la parole, le ministre Alioune Sarr a tout d’abord félicité le directeur de l’Haas avant d’indiquer qu’il faut toujours entre en alerte en ce ses que la sécurité n’est jamais acquise. Pour lui, l’objectif du Président Macky Sall est de faire du Sénégal un hub mondial. A cet effet, une enveloppe de 98 milliards Fcfa a été dégagée pour réhabiliter les aéroports régionaux qui permettront d’accroitre l’offre touristique du Sénégal. Avec 2 154 190 passagers soit une hausse de plus de 9%, l’ancien ministre du Commerce veut faire de l’Aibd une référence internationale. Avant l’étape de l’Aibd, Alioune Sarr a fait un crochet à l’Anacim qui assure le supervision de l’exploitation des aérodromes à travers des inspections et des audits de sondage. Sur place, le directeur général de l’Anacim Maguèye Maram Ndao a plaidé pour la construction et l’équipement d’un siège. D’autant que, dit-il, le siège actuel est en état de délabrement avancé. Même s’il s’est abstenu de s’attarder sur la question, il a révélé que l’agence connait des problèmes d’ordre financier. Une situation qu’il promet de résoudre. Toutefois, le maire de Notto Diobass a rappelé au Dg de l’Anacim que l’État a des contraintes financières à gérer. Par ailleurs, il a exhorté le directeur Maguèye Maram Ndao de ne faire aucune forme de cadeau à ceux qui se lancent dans ce secteur, car la sécurité des personnes est en jeu. Proposant au Dg de l’Anacim de réfléchir sur d’autres sources de financement, Alioune Sarr a préconisé en attendant que le service de la météorologie utilisé par certains organes de presse soit payant. “On ne peut pas être dans la gratuité en permanence”, dit le progressiste qui a bouclé sa visite par un passage à la Tour de contrôle de l’Aibd.

Gawlo.net (Avec L’As)

Categories: ECONOMIE
Tags: AIBD

About Author