La Plateforme des femmes pour la paix en Casamance (Pfpc) n’a pas perdu de temps, pour répondre au chef-rebelle, Salif Sadio, qui doute de sa “légitimité”. Selon la présidente, Ndèye Marième Thiam Diédhiou, le travail colossal abattu par la Plateforme et les autres Organisations pour la paix en Casamance, est plus que légitime. Contrairement à ce qu’avance l’irrédentiste. “Nous l’avons fait, en toute légitimité, en qualité de mères, d’épouses, de sœurs. C’est le rôle des femmes de la Casamance. Il nous a aussi été donné par les Nations-Unies. Notre implication dans la résolution de ce conflit, nous la réaffirmons, pour réaliser notre objectif. Laquelle est de mettre tous les acteurs autour d’une table pour la résolution définitive du conflit”, répond la Plateforme des femmes pour la pais en Casamance (Pfpc), Ndèye Marième Thiam Diédhiou.

Gawlo.net (Avec SourceA)