DESSOUS DE SA VISITE ÉCLAIR AU SÉNÉGAL : Sarkozy, “ambassadeur” du Qatar auprès de Macky Sall

DESSOUS DE SA VISITE ÉCLAIR AU SÉNÉGAL : Sarkozy, “ambassadeur” du Qatar auprès de Macky Sall

Alors qu’Emmanuel macron a envoyé Ségolène royal le représenter à l’investiture du président sénégalais, Nicolas Sarkozy était également sur place. Voici pourquoi.

Arrivé à Dakar le 1er avril en provenance de Guinée dans un avion affrété par le groupe hôtelier français Accor, dont il est administrateur, Nicolas Sarkozy a eu, le même jour, un long tête-à-tête avec Macky Sall à la présidence sénégalaise. L’ancien président français n’a, en revanche, pas assisté à l’investiture du président sénégalais, organisée le lendemain. La France y était officiellement représentée par Ségolène royal, ex-ministre de l’environnement de François hollande, née à Dakar. En outre, Cécilia Attias, ex-épouse de Nicolas Sarkozy, figurait parmi les invités à cette cérémonie aux côtés de son mari richard Attias, dont la société d’événementiel a organisé plusieurs forums au Sénégal.

Il s’agissait du second tête-à-tête depuis le début de l’année entre le chef de l’Etat sénégalais, réélu pour un second mandat, et Nicolas Sarkozy. Ce dernier, avocat du Qatar en Afrique, s’emploie à rééquilibrer l’influence de l’Arabie saoudite, de plus en plus prégnante au pays de la Teranga.

L’an passé, Macky Sall a en effet été l’un des très rares chefs d’état à ne pas annuler sa venue à la conférence Future Investment Initiative organisée à Riyad le 24 octobre, vingt jours après l’assassinat de l’opposant saoudien Jamal Khashoggi à Istanbul. En retour, l’Arabie a envoyé une délégation de dix personnes à l’investiture de Macky Sall. En juin 2017 déjà, le Sénégal avait été l’un des trois pays africains, avec le Tchad et la Mauritanie, à se ranger derrière l’Arabie Saoudite, instigatrice d’un blocus économique contre le Qatar. A l’époque, Macky Sall avait rappelé son ambassadeur à Doha peu après avoir reçu l’ambassadeur d’Arabie dans son pays.

Gawlo.net (Libération)

Categories: INTERNATIONAL
Tags: Nicolas, Sarkozy

About Author