LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE MERCREDI

Premier Conseil des ministres ce matin
La première réunion du Conseil des ministres du quinquennat du président Macky Sall se tient aujourd’hui au Palais de la République à la salle Bruno Diatta. Le président Macky Sall va donner à chaque ministre sa feuille de route et les objectifs à atteindre. La nouvelle équipe de Mohammad Boun Abdallah Dionne saura ce qui l’attend et la cadence que le chef de l’État veut imprimer à son quinquennat.

Prise d’otage spectaculaire
Un fait insolite s’est produit hier, à la Sicap Amitié 3. M N alias Papis, né en 1972, a pris en otage son père, sa mère, sa petite-sœur sœur et l’employée de maison de 13 h à 19 h. Rentré de la Suisse après son divorce, il en voulait à son entourage à qui il reproche de le rabaisser depuis qu’il est revenu sans le sou. Maîtrisés avec un neutralisant par les redoutables éléments de la Bip, il reçoit des soins sous haute surveillance dans un hôpital de la place. M N, né en 1972, a d’abord confisqué les téléphones portables de ses victimes pour les empêcher de demander de l’aide à l’extérieur. Il les a enfermés ensuite dans une chambre, sous la menace d’un couteau. Des éléments de la Police de Dieupeul qui avaient réussi à le joindre au téléphone ne sont pas parvenus à le faire entendre raison. C’est alors que la Brigade d’intervention polyvalente (Bip) spécialisée dans ce genre de situation, est passée à l’action. Il a tout de même poignardé sa petite sœur avant de recevoir un coup de neutralisant au bas-ventre. Une enquête a été ouverte.

Un gang arrêté à la cité Apecsy 2
La Division des Investigations criminelles (Dic) a interpellé 8 personnes à la cité Apecsy 2 de Yoff pour divers délits dont la détention et le trafic de chanvre indien, de drogue dure, d’armes blanches (coupe-coupe). La bande serait à l’origine d’agressions et une partie civile a reconnu un membre du groupe comme étant celui qui l’avait blessée lors d’une altercation. Une moto, un ordinateur et divers matériels ont été saisis par les limiers.

M. Maréna avait violé et séquestré Anta Kébé en 2016
a Division des Investigations Criminelles (Dic) a mis fin à la cavale de M Maréna, suspecté d’avoir violenté, séquestré et violé Anta Kébé, en 2016, à Nord-Foire. Une affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre et de salive à l’époque. Maréna a été alpagué à Darou Thioub. Nous y reviendrons.

Le président égyptien à Dakar
Le Président Égyptien Abdel Fattah Al-Sissi va effectuer une visite officielle au Sénégal le jeudi 11 et le vendredi 12 avril prochains. Ce faisant, il sera le premier chef d’État étranger à fouler le sol sénégalais après l’installation officielle de Macky Sall, le 2 avril 2019, devant un parterre de 18 chefs d’État et de gouvernement et plus de 50 délégations internationales.

Baptême de feu pour Amadou Ba
Restons avec la visite officielle du Président Égyptien Abdel Fattah Al-Sissi. Elle intervient quatre jours seulement après la formation du nouveau gouvernement marquée par un changement de titulaire à la tête de la diplomatie sénégalaise. Alors que la passation de services entre Me Sidiki Kaba, le nouveau ministre des Forces armées et Amadou Ba, l’ancien ministre de l’Économie et des finances, n’a pas encore lieu. De toutes les façons, Amadou Ba fera son baptême du feu sur la scène diplomatique internationale avec l’accueil de l’homme fort du Caire.

Mimi prend date avec les Kaolackois
«Après la victoire éclatante de mon candidat à l’élection présidentielle, mon grand défi principal est de changer radicalement Kaolack en profondeur. Je vous y invite ». Telle est, en substance, le message posté sur sa page Facebook par l’ancien Premier ministre, envoyée spéciale du président de la République. S’agit-il d’une résolution de la part de la native de Kaolack pour détrôner l’actuelle maire Mariama Sarr ou d’une simple manifestation d’une démarche de citoyenneté. Dans tous les cas, l’ancien Premier ministre a déjà mis en place un mouvement « And Défar Kaolack Ak Mimi », en perspective des élections locales du 1er décembre prochain. Wait and see.

Réaction de Moustapha Diakhaté
Le jeu de chaises musicales se poursuit. Après le gouvernement, le chef de l’État a commencé à renouveler son cabinet. En effet, après la nomination de l’ancien ministre des Forces Armées, Dr Augustin Tine, au poste de Directeur de cabinet du président de la République, un autre ancien membre du gouvernement est parachuté au Palais, en l’occurrence Mame Mbaye Niang. Il remplace Moustapha Diakhaté qui était jusque là chef de cabinet du président de la République. Ce dernier n’a pas tardé d’ailleurs à réagir après son remplacement. Moustapha Diakhaté a tenu à remercier le président Macky Sall pour l’avoir «honoré d’être à ses côtés et permis de consacrer sept ans de sa vie au service de la République». Il lui sera reconnaissant «éternellement». L’ancien président du groupe parlementaire de Bennoo Bokk Yakaar (Bby) n’a pas manqué de présenter également ses hommages à sa sœur et amie la première dame, Marème Faye Sall.

Le taximan accusé d’agression et de vol
Abdou Wahab Diallo est dans de beaux draps. Il est accusé d’agression et de vol au préjudice de Diomaye Yatt. L’affaire a été appelée hier en chambre criminelle. La victime Diomaye Yatt, en compagnie d’autres personnes, avait conduit le 5 juillet 2014 Abdou Wahab Diallo à la brigade de gendarmerie de la Foire pour vol portant sur la somme de 10.720.000 francs. Ils ont remis aux pandores un couteau avec une manche en bois et une lame en acier que détenait le mis en cause au moment de son forfait. Le plaignant avait pris le taxi de Abdou Wahab Diallo pour se rendre à l’agence Cbao des Parcelles Assainies où il devait verser plus de 10 millions pour le compte de la station Shell. En cours de route, le chauffeur s’est arrêté, prétextant de remettre de l’argent à sa tante. Le taximan ouvre la malle du véhicule et un individu y sort. Ce dernier asperge un gaz asphyxiant à Diomaye Yatt pour le neutraliser et son acolyte s’est emparé de son sac contenant l’argent, avant de quitter les lieux. Le taximan a eu l’outrecuidance de le faire passer pour un agresseur auprès des riverains. Le procès a été renvoyé au 20 avril pour la comparution des témoins.

Ces goulots à l’accès aux soins de santé primaires
Dans certaines localités du pays, l’accès à des soins de qualité pose problème. La Direction de la Santé qui a organisé un Panel lors de la célébration de la journée mondiale de la Santé avait posé le débat afin de trouver des solutions. La directrice de la Santé, Dr Marie Khemess Ngom, est d’avis que le patient doit avoir accès à des soins de santé de qualité et partout où il se trouve dans le pays. A l’en croire, la couverture sanitaire universelle signifie que tout le monde doit avoir accès à des services de qualité sans craindre les coûts financiers. Selon Dr Ngom, parmi les défis à relever, il y a l’accessibilité de soins tant sur le plan géographique que sur le plan financier.

L’Apr Podor en bouclier autour de Cheikh Oumar Anne
Les responsables et cadres de l’Alliance pour la République (APR) du département de Podor volent au secours du nouveau ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cheikh Oumar Anne fait l’objet d’un lynchage médiatique et sur les réseaux sociaux pour avoir été épinglé sur sa gestion du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud). Ainsi les cadres de Podor s’érigent en bouclier contre lui. Ils regrettent le fait que la publication de la liste des membres du gouvernement ait offert l’occasion, par presse interposée, à des cadres, « des politiques et des envieux malintentionnés, de s’acharner sur la personne de Dr Cheikh Oumar Anne ». A les en croire, en dépit des vices de forme relevés dans le rapport de l’OFNAC par des spécialistes, Cheikh Oumar Anne a eu à apporter des réponses claires sur les éléments d’accusation. Les responsables, cadres et militants du département du parti présidentiel de Podor sont déterminés à défendre le nouveau ministre de l’Enseignement dans l’exécution de sa mission. Par ailleurs, ils félicitent Abdoulaye Daouda Diallo, ministre des Finances et du Budget, et Cheikh Oumar Anne.

Lamine Diallo et le gaz
Le président du mouvement Tekki pense que le chef de l’État cache beaucoup de choses en annonçant la suppression du poste de Premier ministre. Pour Mamadou Lamine Diallo, supprimer la Primature, c’est accentuer le présidentialisme et empêcher un débat public sur le gaz. Ce qui fait dire au député que le Sénégal est à la croisée des chemins après avoir raté le virage de 2012. Il se demande si on doit laisser Macky Sall et ses affidés accentuer le présidentialisme, avec la mise en place de son état major de combat anti démocratique. A ses yeux, supprimer la primature, c’est mettre fin aux discours de politique générale et aux questions orales des députés aux membres du gouvernement. En outre, Mamadou Lamine Diallo s’interroge sur les raisons qui motivent subitement le président Macky Sall à vouloir changer de régime, alors qu’il n’en a jamais parlé depuis 7 ans. Pour lui, soit Macky Sall a caché son jeu, ce qui est grave, à ses yeux ; ou il l’a fait parce qu’il est bloqué dans la nomination d’un Premier ministre, au vu de la vingtaine de candidats de l’Apr à sa succession. C’est encore plus grave, dit-il, dans la mesure où cela voudrait dire que Benno et l’Apr vont vers l’implosion ; et le pays serait alors ingérable.

Mamadou Lamine Diallo (bis)
Mamadou Lamine Diallo n’a pas fini de s’interroger sur les véritables intentions du Macky Sall en annonçant un nouveau régime. A l’en croire, le chef de l’État veut les pleins pouvoirs pour une politique d’ajustement structurel. Selon Mamadou Lamine Diallo, le Trésor a besoin de plus de 1 000 milliards de francs pour les arriérés intérieurs, et c’est la faute à Macky Sall. Il affirme que les «parrains occidentaux» de Macky Sall ont accepté de valider son coup d’État électoral à condition qu’il mette en œuvre la politique d’ajustement structurel de réduction des dépenses. Pour cela, Macky Sall va chercher à avoir les pleins pouvoirs avec la caution d’un soi-disant dialogue national. Il aura les coudées franches pour faire passer une loi d’amnistie et effacer les crimes financiers de son régime, ramener le Sénat et peut-être la vice-Présidence, appliquer une politique de rigueur, en diminuant les dépenses et en augmentant certains prix et taxes. Tout cela dans l’objectif, dit-il, de créer un émirat gazier comme le Qatar.

Horizon Sans Frontières
Le président d’Horizon Sans Frontières, Boubacar Séye, se félicite de la création d’un secrétariat D’État auprès du ministre des Affaires Étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur. Sa conviction est que le Sénégal doit impliquer ou du moins faire participer sa diaspora de façon effective au développement du pays. Le secrétaire d’État est rattaché à un ministre qui lui délègue certaines de ses attributions. Boubacar Sèye fait remarquer que, très souvent, il y a un manque de précision dans le périmètre des compétences dévolues aux secrétaires d’État, au point que certains d’entre eux sont assimilables à de grands directeurs de cabinet tandis que d’autres se comportent carrément comme de véritables ministres titulaires, défiant même leur ministre de tutelle. En tout état de cause, Horizon Sans Frontières plaide pour une prise en charge de la question migratoire dans sa diversité, sa complexité et sa transversalité.

Gawlo.net (L’As)

Categories: POTINS D'ICONE
Tags: de, Les, «LAS» ?

About Author