GESTION DES FLUX DE CAMIONS : Le Dg du Port met en application le Fast Track de Macky Sall


Dans le cadre de son plan stratégique 2019-2023, la direction générale du Port Autonome de Dakar (Pad) est en train de mettre en place un parking d’attente de 450 places pour une gestion efficiente des flux de camions entrant dans le site portuaire. C’est ainsi que le Directeur général Ababacar Sadikh Bèye et les autorités préfectorales ont fait l’état des lieux du port et de ses environs, afin d’étudier la faisabilité de cette nouvelle stratégie de désencombrement.

         «Afin de mettre fin à la congestion du Port Autonome de Dakar, la Direction Générale est en train de mettre en place un parking d’attente de 450 places pour une gestion efficiente des flux de camions entrant dans le port», a annoncé hier Ababacar Sadikh Bèye. C’était en marge d’une visite sur les lieux avant l’opération de désencombrement. Il s’agit à travers cette méthode de gérer les flux de camions en les faisant entrer dans le Pad par appel. A l’en croire, l‘objectif de ce «véhicule booking système» est également de fluidifier l’intérieur de la barrière douanière et de ne voir dans le port que les camions qui ont des clients pour une opération de prestation programmée. Le Port de Dakar entend entonner le mode fast track que le président de la République a commencé pour travailler dans la continuité de la décongestion du Port. Nous avons constaté que l’un des goulots d’étranglement de notre économie est constitué par toute cette congestion, c’est-à-dire dans l’enlèvement de la marchandise au niveau du port de Dakar. Nous avons pu résoudre une bonne partie de ce problème sur le Terminal vraquier du Sénégal (Tvs) où nous avions souvent des bateaux qui étaient laissés en rade pendant deux voire trois semaines jusqu’à quatre semaines. Aujourd’hui, nous n’avons plus ce problème. Nous avons une moyenne de deux à trois jours qui est la moyenne normale dans le port», a indiqué le Directeur Général du Port Autonome de Dakar.

         Une fois l’opération faite, les camions seront autorisés à stationner uniquement au niveau du parking dédié. Ce qui, de l’avis de M. Bèye, va fluidifier la circulation à l’extérieur du Port. «La fluidité à l‘intérieur et à l’extérieur du Port de Dakar contribue à un meilleur cadre de vie et améliore la relation ville-port. Ce qui fait qu’aucun camion ne va rentrer dans le Port s’il n’est pas muni de tous les papiers et les documents qui lui permettent d’enlever la marchandise et s’il n’a pas un rendez-vous. Ce que nous voulons, c’est que toutes les voies aux abords du Port soient des zones interdites au stationnement. Et que le parking dédié aux camions, c’est-à-dire les 6, 3 hectares, soit utilisé par les camions pour stationner. Où ils peuvent attendre leur rendez vous avec un système complexe doté d’une plateforme informatique et d’une liaison avec les manutentionnaires et les concessionnaires entre autres. Tout ce beau monde va travailler au niveau de la plateforme qui va permettre de faciliter l’entrée et la sortie des camions qui va rendre le Port de Dakar beaucoup plus fluide et compétitif», indique Ababacar Sadikh Bèye. Le parking sera disponible dans deux semaines, affirme-t-il.

 Ainsi, la phase pilote sera initiée le 25 avril prochain. «Nous aurons une partie des camions qui va à Dp Word et qui transitera sur le parking Ags. C’est pour marquer le mode Fast Track que le président de la République a initié. Et nous allons le continuer sur d’autres initiatives pour faire de ce Port le moteur de l’émergence», argue, le patron du PAD.

Gawlo.net (L’As)

Previous Comment l'homme le plus riche d'Afrique s'est rendu compte qu'il était vraiment très riche
Next LIMOGEAGE DE PROCHES ET D’ALLIÉS, SUPPRESSION DU PM... Macky s'est-il libéré de l'emprise des faucons et des lobbies?