SE REMETTRE AU TRAVAIL

SE REMETTRE AU TRAVAIL

Plus  de deux semaines  après  la présidentielle qui a vu la reconduction du candidat de BBY, Macky Sall, pour un second  mandat, le pays semble  fonctionner  au ralenti. Certes l’administration marche, mais la nature d’un pays bavard, telle que l’on présente souvent  le Sénégal, ne s’est jamais   traduite dans les faits que durant ces derniers jours qui ont suivi la proclamation des résultats. Alors que des cassandres promettaient le pire   avec des lendemains incertains, la vie a repris son cours. Preuve d’un peuple mature et conscient que ce n’est pas par la déchirure que l’on mènera le Sénégal vers l’émergence si chère au président Sall et  son équipe gouvernementale avec un Premier ministre qui a  insaturé sa gouvernance dans le temps de l’action. Et plutôt que de reprendre le travail, c’est un débat stérile que l’on a installé  un peu partout, reléguant ainsi  les  priorités ailleurs avec l’idée  agitée  par certains  d’un  probable troisième  mandat du président Sall. Un débat  pour  le moins prématuré  et malsain  alors que le président reconduit  n’a même pas  prêté serment. Aujourd’hui, plus que jamais, le seul combat qui vaille est d’aider le président Sall à  traduire dans  les faits, les promesses faites durant sa belle campagne électorale avec une  belle équipe qui avait comme capitaine le Premier  ministre. Réélu avec plus de 58% des suffrages, l’heure ne doit plus être au verbiage mais plutôt au travail. Les un million d’emplois promis  à la jeunesse ne se concrétiseront  pas par de pompeux  discours, mais par des actes avec le concours des  investisseurs mais également de la nation dont  le secteur privé. Sur ce plan, il faut reconnaitre que la jeunesse qui a été attentive aux discours du  président Sall,  lui  a renouvelé sa confiance . Elle attend également beaucoup de son quinquennat. Cette belle jeunesse enthousiaste et responsable, pourrait néanmoins se transformer en bombe,  si rien n’est fait. C’est pourquoi, il est impératif de se remettre au travail, les défis étant énormes. C’est en tout cas la seule chose qui vaille. C’est mieux qu’une campagne électorale permanente avec ces déclarations fantaisistes  de candidatures pour les Locales de décembre prochain. Et c’est justement cette cacophonie qui pourrait se dresser comme un obstacle face aux  nobles ambitions du président Sall. Souhaitons que la prochaine équipe  gouvernementale mettra vite fin à cette débauche de discours stériles pour remettre le pays au travail avec moins de politique politicienne. Seule gage  de notre marche vers l’Émergence ! 

Gawlo.net (M. D.)

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST
Tags: Sénégal

About Author