ACCÈS UNIVERSEL À L’ÉLECTRICITÉ : Les ambitions du Sénégal

ACCÈS UNIVERSEL À L’ÉLECTRICITÉ : Les ambitions du Sénégal

Le Président Macky Sall a fixé à l’échéance de l’horizon 2025, l’accès universel des Sénégalais à l’électricité, “à des couts encore plus abordables”.

Cet objectif sera atteint notamment grâce à la signature, le 10 décembre 2018 dernier, du Second compact MCA (Millenium Challenge Account) par le biais duquel le Sénégal recevra des États-Unis un don de 600 millions de dollars (300 milliards CFA). Dédié à l’énergie et l’exploitation prochaine des ressources gazières et pétrolières, ce fonds fera de l’électricité un service accessible à tous, jusqu’aux zones les plus reculées du pays, et à moindre cout. “Mon ambition c’est de faire du Sénégal d’ici 2024-2035, la lumière de l’Afrique”, assurait le Président Sall. A travers ses propos imagés, il faisait également référence aux n*belles perspectives qui s’annoncent radieuses dans bien d’autres domaines boostés par la mise à disposition de l’électricité. C’est en effet grâce à la politique hardie du gouvernement en matière de fourniture des ménages et industries en électricité, que les délestages sont passés de 950 heures de coupures cumulées en 2011, à 24 heures cumulées pour l’année 2018. Les émetteurs de l’électricité, qui avaient ébranlé le Pouvoir de Abdoulaye Wade dont le “Plan Takal” avait montré ses limites, son incapacité à satisfaire la demande malgré les milliards de francs engloutis dans la location de groupes électrogènes, sont encore fraiches dans la mémoire collective des Sénégalais. Ayant diagnostiqué le mal et tiré les leçons de cette mal-gouvernance, l’État a pris, depuis 2012, le taureau par les cornes en doublant la production qui est ainsi passée de 500 MW en 2012 à 1141 MW en 2018. L’énergie renouvelable est venue en appoint avec des projets de 60 MW en solaire et 150 MW en éolienne. “Avec plus de 3000 Km de lignes de transport installées, notre réseau électrique, modernisé et densifié, est désormais mis à niveau”, déclarait encore le Président Sall soulignant en outre qu’avec l’électrification de 2329 villages, plus de 3 300 000 de Sénégalais ont pu accéder à l’électricité depuis 2012. Pour renforcer ces acquis, il annonçait le lancement “très prochainement” d’un nouveau villages. “En 2012, le taux d’électrification du pays était de 24%n représentant 1640 localités électrifiées. Il est passé à 43% en 2017 grâce au Programme national d’urgence d’électrification rurale ( PNUER) financé en grande partie par l’État sénégalais” selon le directeur général de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), Baba Diallo. Il précise que “ces résultats ont pu être atteints grâce aux travaux d’électrification pouvant être assimilés à des autoroutes de l’électricité que nous avons pu réaliser dans le nord du pays, particulièrement dans la commune de Keur Momar Sarr, dans la région de Louga”. L’exploitation attendue des ressources nationales en hydrocarbures qui devrait engendrer une manne financière de 84000 milliards de francs CFA dans un avenir très proche, accélèrera, grâce à une énergie électrique bon marché, l’économie du pays dans le cadre de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergeant (PSE) selon le Bureau d’information du gouvernement.

Gawlo.net Libération)

Tags: Senelec

About Author