CES FEMMES MEMBRES DE DIRECTOIRES DE CAMPAGNE : Profession ? Faiseuses de Président !

CES FEMMES MEMBRES DE DIRECTOIRES DE CAMPAGNE : Profession ? Faiseuses de Président !

Elles sont femmes et elles ont eu à participer aux destinées de Présidents. Aminata Mimi Touré dite Mimi pour Macky Sall ou encore Lafia Diop pour Ousmane Sonko, sont deux battantes qui se sont investis pour faire élire leur candidat. Battantes, dévouées, elles ont sué sang et eau pour porter leur leader sur le fauteuil de Président. En ce 8 mars, elles ont ouvert leur carnet de souvenirs pour l’Obs.

Le fait est rare. Au Sénégal, on voit rarement les femmes dans les instances de décision. Surtout en période de campagne électorale. A des exceptions près, le poste de directeur de campagne d’un candidat est généralement confié aux hommes. Des femmes qui dirigent des directoires de campagne de candidat au Sénégal se comptent sur les doigts de la main. Faisant partie de cette minorité, Mimi Touré relativise. Directeur de campagne du candidat Macky Sall lors de l’élection présidentielle du 24 février 2019, l’ancien Premier ministre soutient qu’une telle responsabilité n’est pas nécessairement réservée aux hommes. D’ailleurs, pense-t-elle, il ne faut pas que les femmes voient toujours les choses en homme et femme, mais surtout en termes de compétence. C’est valable en politique comme ailleurs. “La vie, c’est la compétition, il faut se construire des atouts et des armes pour gagner les batailles dans lesquelles les femmes s’engagent. Rien n’est donné”. Ce qui est déterminant aux yeux de Mimi Touré, c’est la compétence et la détermination à accomplir la mission qu’on vous a confiée et non le genre. Un comportement que l’ancien Premier ministre a prouvé sur le terrain durant les 21 jours de campagne pour l’élection présidentielle du 24 février dernier. Mimi Touré a été au cœur du dispositif de la campagne du candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar. Elle a joué les premiers rôles pour la réélection du candidat Macky Sall lors de cette élection présidentielle. Directeur de campagne du candidat Macky Sall lors de ces joutes électorales, Mimi Touré a fait le tour du Sénégal. Elle a battu campagne aux cotés de son candidat, avec son candidat jusqu’à la victoire finale. Mais  cet honneur fait à l’ancien Premier ministre n’est pas une première pour elle. Mimi Touré en est à troisième expérience. Et avec Macky Sall, Aminata Touré en est à son deuxième coup. Déjà à la Présidentielle de 2012, elle a joué le même rôle pour le candidat Macky Sall. En effet, Mimi Touré a été son directeur de campagne. Et, comme en 2019, son implication a été couronné de succès. Ainsi, pour le même rôle, Aminata Touré enregistre deux victoires pour le compte de Macky Sall. Elle porte bonheur à Macky Sall, diront certains.

3e expérience. Mais, l’implication de Mimi Touré dans une campagne électorale ne commence pas avec Macky Sall. Tout a démarré avec Landing Savané, qui a guidé ses premiers pas dans ce domaine. En effet, la première expérience de Mimi Touré à ce niveau d’implication à une campagne électorale remonte à l’élection présidentielle 1993. Aminata Touré n’avait que 31 ans et elle en profite pour renouveler ses remerciements à son candidat d’alors. “C’est l’occasion de saluer l’avant-gardisme dont il (Landing Savané) a fait montre il y à déjà 25 ans. Avoir confiance en une jeune dame de 31 ans pour diriger sa campagne, il fallait de la conviction et un engagement pour la cause des femmes et des jeunes pour le faire et c’est l’occasion de lui rendre hommage. Aussi à son épouse et grande militante des droits des femmes, Marie Angelique Savané, qui a inspiré et soutenu de nombreuses femmes comme moi”. Contrairement à Macky Sall, Landing Savané n’a pas eu la chance d’être élu à la tête du Sénégal. Mais pour avoir réussi avec le sourire, “c’est donc la 3ème élection présidentielle ou je suis très impliquée, avec 2 victoires. C’est bon score (Rires).

Anecdotes. Une campagne électorale est toujours une expérience enrichissante. Ce sont des moments pendant lesquels on rencontre des hommes, femmes, des jeunes de toutes les contrées du pays, on voit l’évolution positif du pays mais aussi les défis qui restent à relever. Aminata Touré, qui parle de cette belle expérience, garde aussi en souvenir les cultures sonores de notre pays. “Une campagne électorale, c’est aussi un grand événement musical et culturel. Dans ma tête, se bousculent encore les rythmes du pays sérère, les sonorités en pays Bassari, le Yéla en pays Foutanké ou les notes du ngoyane de mon Saloum, mais aussi les musiques urbaines de nos campagne, Mimi Touré en garde beaucoup. Des centaines, dit-elle, avec joie. Elle raconte : “je me rappelle cette dame de plus de 90 ans voutée, qui tenait à exprimer son affection et de prier pour le candidat Macky Sall et qui ,n’en démordait pas. Sur sa persistance, la sécurité l’a accommodée et elle a pu prier pour le candidat. Et ces centaines de jeunes qui assistaient aux meetings, je me disais que parmi eux il y a certainement les prochains Président, Premiers ministre et autres. Une campagne c’est aussi l’esprit qui voyage, avec des rêves de lendemain meilleurs pour tous les gens qu’on a rencontrés”.

Gawlo.net (L’Obs)

Categories: A LA UNE, POLITIQUE
Tags: Mimi, Touré

About Author