L’ancien ministre de l’énergie Samuel Sarr qui a rejoint le camp de la coalition présidentielle après l’échec de son parrainage a joué un rôle majeur dans la réélection de Macky Sall. C’est du moins la conviction de Bassirou Wade, le coordonnateur de Libéralisme Social Sénégalais (Lss), le parti de Samuel Sarr dans la région de Kaffrine. Petit à petit l’ancien ministre libéral de l’énergie sort de l’ombre de son ancien mentor Abdoulaye Wade. Après la création de sa propre chapelle politique, Libéralisme Social Sénégalais  (Lss) Samuel Sarr qui a choisi de rallier le camp de la coalition soutenant Macky Sall lors de la dernière présidentielle s’éloigne de plus en plus de l’ancien parti au pouvoir. Une rupture au sommet qui a ses prolongements à l’intérieur du pays. Dans la région de Kaffrine ou Benno Bokk Yakaar (Bby) a raflé la mise avec un taux moyen de 74%, les camarades de l’ex Dg de Senelec revendiquent leur part dans cette performance électorale. Coordonnateur régional du Lss, Basirou Wade n’en démord pas : “sur instruction de notre leader Samuel Sarr nous avons arpenté toute la région de Kaffrine pour apporter notre soutien au président sortant, candidat à un second mandat,. C’est ainsi que nous avons initié des meetings dans les départements de Birkilane et de Malem Hodar en plus des caravanes dans les grandes agglomérations de la région. Une alliance avec l’Apr et les autres partis alliés qui nous a permis de vulgariser les réalisations du Président Macky Sall dans tout le Ndoucoumane, ce qui a permis d’engranger des résultats historiques pour un candidat à l’élection présidentielle”, a souligné Bassirou Wade le patron régional de Lss au cours d’un point de presse ce week-end dans son fief électoral de la Commune de Gniby. Le représentant de Samuel Sarr dans cette partie centrale du pays a noté par ailleurs les acquis importants dans le processus d’implantation de son parti dans la zone : “lors du parrainage en dépit du retard enregistré dans le démarrage de sa collecte dans la région nous en étions à plus de 3500 signatures. Ce qui dénote d’une adhésion à l’idéologie sociale libérale prôné par notre leader qui s’est distingué par une attitude empreinte de respect et de responsabilité vis-à-vis de l’ancien président Abdoulaye Wade. Il n’a pas hésité à prendre des positions courageuses par rapport à ses relations avec ce dernier. Comme en atteste sa décision de soutenir le candidat de Macky Sall”, a renchéri l’enfant de Gniby. Samuel Sarr a par ailleurs animé la campagne électorale dans la région avec un concert gratuit du prince de Faramaren Waly Seck à la place de la poste de Kaffrine.

Gawlo.net (Libération)