Bizarreries

Bizarreries

Depuis que Sunugaal est entré dans l’ère de l’alternance démocratique, en 2000, voilà que pour une deuxième fois, survient une victoire au premier tour du président sortant. Et c’est toujours la douche froide. Aucune manifestation populaire de joie. La première fois, c’était avec Njomboor, en 2007, accompagné de Niangal comme directeur de campagne. Cela s’est répété en 2019, encore avec Niangal, comme président sortant qui rempile. Bizarre tout de même. En tout cas, ses challengers, qui crient à la triche, auraient mieux à faire que de baisser les bras au plan juridique. Ne pas faire de contestation devant la Cour constitutionnel, même si celle-ci est depuis très longtemps à l’index, c’est laisser croire qu’ils n’ont pas les preuves de leurs assertions. D’autant que, le camp du pouvoir le répète à l’envi, aucune réclamation n’a été portée sur les PV des commissions de recensement des votes. Bizarre quand même de signer des PV dont on conteste les contenus. Pour dire que si le «pôle des 4» veut entrainer ses électeurs dans une bataille politique, il doit d’abord les convaincre de la réalité de la fraude évoquée.

Gawlo.net : “Waa Ji” (Les Échos)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Bizarreries

About Author