LES PIQUES DE L’AS DE CE WEEK-END

LES PIQUES DE L’AS DE CE WEEK-END

Le Magistrat Ibrahima Dème se décide dimanche

C’est le mercato politique. Après Khalifa Sall qui a décidé de rejoindre la coalition Idy président, le magistrat démissionnaire Ibrahima Hamidou Dème se décide demain dimanche. Ce sera à Thiès, après un point de presse. Le jeune leader du Mouvement Ensemble vient de rentrer après un périple qui l’a mené en Italie et en France où il a consulté sa base. Même s’il ne dévoile pas son candidat, il déclare qu’il  soutiendra « un candidat intègre et nouveau dans l’espace politique ».

Avocats de Karim Wade

Le Collectif des avocats de Karim Wade a reconnu hier le rejet de leur requête par la Cour de justice de la CEDEAO de son droit d’être électeur et éligible à l’élection présidentielle du 24 Février 2019. Ce fut lors de son audience du 7 février 2019. La Cour de justice de la CEDEAO a par la même occasion rejeté les  demandes « d’incompétence et d’irrecevabilité » formulées par l’État du Sénégal. D’après le communiqué, la Cour vient d’admettre l’urgence d’une procédure accélérée pour examiner les violations alléguées par Karim Wade en son audience du 20 février 2019.

Célérité dans l’affaire Khalifa Sall

Toujours au cours du face à face avec la presse, Me Sèye, sur la célérité dans l’affaire Khalifa Sall, a fait remarquer que devant la Cedeao, on demande une procédure d’urgence et devant la Cour suprême, on veut prendre son temps. «Il n’a jamais nié avoir commis les faits. On dit que c’est la politique, mais si l’on te cherche des poux, si les faits ne sont pas avérés, personne ne peut te poursuivre. L’actuel Président, on l’a accusé de faits mais il a été relâché. Nous avons dit dans notre mémoire que Khalifa Sall n’est plus électeur. Il a été condamné définitivement, le rabat d’arrêt n’est pas suspensif ».

Khalifa Sall et 35 millions de Fcfa

Au sujet des 35 millions de Fcfa que l’État du Sénégal doit payer à Khalifa Sall, suite au verdict de la Cedeao, Me Cissé soutient que l’ancien maire sait qu’il doit 1, 830 milliard de Fcfa, donc il ne va jamais réclamer ce montant.

Les deux jeunes de l’USO libérés

Les deux derniers jeunes de l’Union sportive de Ouakam emprisonnés sur les dix viennent d’obtenir une liberté provisoire. Il s’agit de Mouhamet Seyni Diagne et Youssou Mbengue. Ils étaient emprisonnés à Rebeuss dans l’affaire du drame de Demba Diop qui avait fait huit morts le 15 juillet 2016 lors d’une finale contre le Stade de Mbour. Cette libération fait suite au dépôt d’une nouvelle demande de mise en liberté provisoire formulée par Me Moussa Sarr, l’avocat des derniers détenus.

Discours d’apaisement de Wade

Comme à Dakar, Me Abdoulaye Wade s’est offert un bain de foule à Touba. Les populations sont sorties l’accueillir. Mais le fait remarquable et remarqué est que l’ex président Abdoulaye Wade, qui a tenu un discours musclé la veille devant ses militants, a changé de ton devant Serigne Mountakha Bassirou Mbacké. Le Pape du sopi a tenu un discours d’apaisement. Wade a avoué avoir quitté le Palais avec en poche 700.000 francs. Tout le contraire de son successeur qui a déclaré un patrimoine de 7 milliards de francs. Devant le khalife général des mourides, Wade n’a pas manqué de dénigrer Macky Sall. Selon Wade, Macky Sall ne respecte personne. Tout en réitérant son appel au boycott, Wade s’est défendu de toute incitation à la violence. Il a juré qu’il n’a jamais appelé à brûler ce pays. D’après des proches du régime, le Khalife a écouté Wade pendant 30 minutes, mais n’a pas fait de commentaire. Comme pour dire qu’il l’a désavoué.

Plus de 4000 gendarmes déployés

La sécurisation de la campagne électorale et de l’ensemble du processus électoral est prise très au sérieux par la Gendarmerie nationale. Elle entend se déployer sur l’ensemble du territoire national avec 4000 hommes. La révélation a été faite hier sur la «TFM» (privée) par le capitaine Ibrahima Ndiaye de la Division communication de la Gendarmerie nationale. Selon l’officier, les 4000 hommes seront déployés pour sécuriser la présidentielle à travers le territoire. Le Commandant la Gendarmerie territoriale est chargé de la coordination de ces opérations de sécurisation électorale. En plus des moyens humains, la Maréchaussée a déployé des moyens logistiques importants, notamment des véhicules et des avions légers de surveillance, entre autres.

Barth bat campagne pour Idy…

Après l’annonce du soutien de Khalifa Sall en faveur de la coalition Idy2019 présidée par Idrissa Seck, son fidèle lieutenant, le maire de Mermoz-Sacré-Coeur, Barthélémy Dias, a annoncé qu’il va démarrer sa campagne ce lundi 11 février 2019 à 10h. «Nous marcherons, parlerons et agirons au nom de Khalifa Ababacar Sall pour le compte du partenariat gagnantgagnant avec la Coalition Idy2019. La lutte continue …», déclare Barthélémy Dias.

Bamba Fall hésite…

Par contre, le maire de la Médina Bamba Fall ne s’est pas encore déterminé clairement. Sur les ondes de la «RFM», Bamba Fall a indiqué qu’il va mettre en avant les intérêts de la Médina pour son développement avant de faire un choix entre les candidats. L’édile de la Médina se donne une semaine pour se concerter avec ses partisans avant de donner une consigne de vote.

La DGCPT certifiée ISOO 9001 version 2015

La Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor, par l’intermédiaire de la Recette générale du Trésor (RGT), a obtenu la certification ISOO 9001 version 2015, portant sur les exigences relatives au système de management de la qualité. Elle l’a annoncé hier, à Dakar. Selon son directeur général, Cheikh Tidiane Diop, «cette certification décernée doublement à la RGT et la Direction générale de la dette publique est une première dans l’administration publique centrale ». M. Diop a aussi rappelé l’admission de la DGCPT au système automatisé de compensation interbancaire de l’UEMOA (SICA-UEMOA). A l’en croire, le processus sera élargi dans tous les services du Trésor et organismes publics. Selon Cheikh Tidiane Diop, le SICA est un outil automatisé pour les échanges en bloc et le règlement des opérations de paiement, sous forme de virements, de chèques ou de factures commerciales, entre institutions participantes aux niveaux national et régional.

Un ado de 16 ans poignarde à mort son copain à Séwékhaye

Un drame, survenu jeudi dernier vers 22 heures, a troublé la quiétude des paisibles populations de Séwékhaye, dans la commune de Ngoundiane. Un mineur de 16 ans a été mortellement poignardé par le fils de l’oncle de son inséparable ami. En effet une altercation a opposé les deux enfants âgés chacun de 16 ans, en l’occurrence Cheikh Ibra Lô et Tidjane Diallo. L’altercation a vite viré à la bagarre et visiblement Tidjane Diallo était en très mauvaise posture. Mais c’était sans compter avec le fils de son oncle, qui est intervenu pour lui prêter main forte. Mais de fort triste manière car il n’a pas hésité à user d’un couteau pour en asséner deux coups à Cheikh Ibra Lô, qui s’est affalé. Evacué au district sanitaire de Khombole, il a finalement succombé à ses blessures. Pour l’heure, Tidjane Diallo et le présumé tueur sont en garde à vue à la sous-brigade de la Gendarmerie de Ngoundiane tandis que le corps de la victime a été remis à ses parents, après l’autopsie

Le gestionnaire de la SABD et le livreur condamnés

Ils ont été condamnés à 2 mois ferme avec une amende de 500.000 FCFA. Il s’agit de Djibril Niane, le gestionnaire et le livreur de la Société agglos et briques et dérivés (SABD). Ils ont été reconnus hier coupables d’escroquerie par le tribunal de grande instance de Mbour, hier. Les deux complices ont été condamnés pour une peine d’emprisonnement de 2 mois avec une amende de 500.000 FCFA. Le sieur Niane et son complice, Abdoulaye Ba, devront méditer sur leur sort durant deux mois à la citadelle du silence pour avoir escroqué une somme de 250.000 FCFA qui équivaut à une charge de béton appartenant à l’entreprise SABD. En effet, l’affaire remonte au début du mois de février. Djibril Niane qui souffre d’une maladie chronique (le diabète) avait demandé au livreur, Abdoulaye Ba, de peaufiner un plan, leur permettant de gagner facilement de l’argent.

Le gestionnaire de la SABD et le livreur condamnés (bis)

Devant se soigner et n’ayant pas assez d’argent pour supporter les frais médicaux, Niane a trouvé une solution facile. Il appelle le livreur de l’entreprise qui avait gagné le marché de 11 millions Fcfa pour que ce dernier lui donne une somme de 150.000 FCFA. L’opération consistait à produire un faux bon d’une charge livrée de 250.000 FCFA. Dès qu’il empoche l’argent, le sieur Bal devait donner l’enveloppe de 150.000 au gestionnaire et prendre les 100.000 Fcfa  restants. Malheureusement le 2 février dernier, le pot aux roses est découvert par un employé de l’entreprise.

Danse du vieux Speaker

« Demna Maka nak wayé beug nala fethial touti (Ndlr : J’ai été à la Mecque, mais je voudrais danser un tout petit peu pour toi Macky Sall)», a déclaré le maitre de cérémonie lors du meeting de Kédougou. Le vieil homme s’y met tout de suite sans attendre. « Dj », s’est-il contenté de dire. Le disque jockey lui met une chanson dansante de Abou Diouba Deh et le speaker commence par lever les deux poings puis lentement et successivement les jambes gauches et droites ; avant de sautiller en faisant des tours sur lui-même. Le vieil homme qui a fait la Mecque a montré tout son talent de danseur devant un public sublimé. Il s’est ainsi permis une petite pêchée, en plus de la prière du vendredi qu’il a ratée.

Gawlo.net (L’As)

Categories: POTINS D'ICONE

About Author