MALICK MBAYE ALIAS “KO BY KO” : Le “commando” de Me Madické Niang


Il n’est pas le seul garde du corps de Me Madické Niang, mais son style est particulier. Son nom, Malick Mbaye alias “Ko by Ko”.
Quand on le voit à l’œuvre, on a peur de l’approcher, tellement il est imposant. Il a toujours le visage fermé. Derrière ses lunettes noires qui cachent ses yeux, il ressemble à un militaire envoyé en zone de guerre. Dans son uniforme noir, il est élégant avec sa taille élancée. Il a la démarche d’un “Bad Boy”. Un peu balèze, il n’a rien à envier au défunt boxer Mohamed Aly. Lui, Me Madické Niang. Malick Mbaye, de son vrai nom, fait partie de la garde rapprochée du président de la coalition Madické-2019. Il n’est pas le seul, mais il se fait facilement remarquer par sa singularité. Quand il parle, il attire toute l’attention. Avec sa voix grave, il est très stick et veille constamment au grain. Mais derrière cette carapace, se cache un homme gentil, sympathique et très disponible. Il est très taquin. Ce père de famille aime ce qu’il fait. C’est en 2005 qu’il a commencé son travail de garde du corps, après avoir subi une formation professionnelle. Ceci, après sa libération de l’année. “Je suis un ancien madickmilitaire. Je faisais partie du 2e contingent Dsm bâtiment matériel 2001. Aujourd’hui, je suis garde du corps”, confie M. Mbaye. Le sourire aux lèvres, un rire qu’on ne voit jamais quand il est en service. Il a d’abord servi le secrétaire général du Parti spécialiste (Ps), Ousmane Tanor Dieng, puis le président Abdoulaye Wade, de 2005 à 2013. “Ce travail n’est pas facile. On est toujours exposé aux risques. Mais on se confie au bon Dieu”, explique-t-il. En 2014, il a migré vers Me Madické Niang. Son choix est simple : il a une grande estime pour l’avocat. “C’est un homme intègre, respectueux et très poli. Il incarne la sagesse, la douceur et le savoir. J’adore travailler avec ce genre de personne”, déclare le garde du corps. Il se dit imperméable au doute et à la peur du danger. Une grande discipline et un entrainement intensif lui permettent de rester longtemps sans manger. “Je peux passer des jours sans déjeuner. Quand je mange parfois, c’est la nuit. Il y a des jours ou je me sens tellement fatigué, au point de ne pas manger. Dès que j’arrive, je dors. Mais je rends Grace à Dieu”, déclare le garde du corps doublé de croyant.

Gawlo.net (Enquête)

Previous Malick Noel Seck rejoint Macky Sall
Next SESSION NATIONALE D'INTERPELLATION CITOYENNE : Les 5 candidats dévoilent leur projet éducatif