COMBAT PERDU

COMBAT PERDU

Pour trouver du sou en à l’insurrection dont il fait son cheval de bataille, Me Wade devra trouver d’autres alliés. Les candidats à la présidentielle ayant diplomatiquement décliné son offre. Déjà, le plus fidèle des combattants, Mamadou Diop Decroix, est allé rejoindre Idrissa Seck, plutôt que de guerroyer pour un candidat invisible. Cela s’appelle du réalisme politique. D’autres le suivront certainement. Quel fils ! Déserter le champ de bataille au profit du père, presque grabataire, pour un exil doré au Qatar. Faut que l’on respecte l’intelligence des Sénégalais. On a beau aimer Me Wade mais pour cette lutte, il devra la mener avec les irréductibles de son parti politique qui ne sont pas nombreux à pouvoir affronter l’armée du Chef qui attend de pied ferme le vieux guerrier . D’ailleurs, toutes les voix de sa formation politique qui s’achemine tranquillement au sabordage se sont tues. On n’entend personne ! Pas même le secrétaire général adjoint chez qui le Président Sall s’est offert une balade sans aucune résistance. Pour rentrer en héros, Wade a décidé de s’offrir un bain de foule. Reste à savoir si l’autorité lui permettra de dérouler cet après – midi sa feuille de route. Ce n’est pas que nous ne partagions pas les doutes de Me Wade sur la sincérité de l’élection présidentielle. Mais, il a tardé à mener son combat qui aurait dû se faire depuis fort longtemps, plutôt que d’attendre la dernière ligne droite pour se présenter en….sauveur. Chiche !

Gawlo.net : Kaccor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE
Tags: WADE

About Author