MARCHE RELATIF AUX TRAVAUX DE POSE DE GAZON SYNTHETIQUE AU STADE MUNICIPAL DE HANN BEL-AIR : L’Armp sabre Babacar Mbengue sur un marché d’un demi-milliard


Ce n’est pas pour demain que les habitants de la commune de Hann Bel-Air vont réceptionner leur stade municipal. En effet, l’Armp vient de casser le marché relatif aux travaux de pose de gazon synthétique au stade municipal de la commune dirigée par Babacar Mbengue. Alors que des sociétés sénégalaises spécialisées existent, Babacar Mbengue a préféré donner le marché à une société de droit… italien.

La commune de Hann Bel-Air a prévu, dans son budget d’investissement 2018, 520 millions F Cfa pour la réalisation des travaux de pose de gazon synthétique au stade municipal. Après avis favorable de la Dcmp, par lettre du 17 septembre 2018, la commune de Hann Bel-Air a lancé le marché par appel d’offres national, le 19 septembre 2018. A l’ouverture des plis, deux offres ont été reçues, celle de CSTP SA pour un montant de 590.447.515 F Cfa et celui de groupement Venturelli romolo-probatis pour un montant de 484.481.025 F Cfa. Ainsi, à l’issue de l’évaluation des offres, la commission des marchés a proposé l’attribution du marché au groupement Venturelli romolo-probatis. Sur ce, la mairie de Babacar Mbengue a demandé l’avis de la Dcmp sur le rapport d’analyse comparative des offres et le procès-verbal d’attribution provisoire.

La Dcmp réserve son avis de non objection et demande à la mairie de reconsidérer l’évaluation Après analyse des documents présentés par l’autorité contractante, la Dcmp a invité la mairie de Hann Bel Air à apporter des éclaircissements sur le groupement Venturelli romolo-probatis. Faisant suite à la lettre de la Dcmp, la commune de Hann Bel-Air a, le 19 novembre 2018, transmis les informations complémentaires demandées. Après exploitation des données fournies, la Dcmp a réservé son avis de non-objection sur la proposition d’attribution provisoire et invité l’autorité contractante à reconsidérer l’évaluation. Opposée à cette décision, la commune de Hann Bel-Air a saisi le Comité de règlement de différends de l’Armp pour solliciter l’autorisation de poursuivre la procédure de passation du marché.

Babacar Mbengue et Cie tentent de convaincre l’Armp

A l’appui de sa requête, la commune de Hann Bel-Air précise que la Dcmp a fait a priori fi des dérogations qui disposent que : «lorsque, du fait de l’envergure financière du marché et ou/de la complexité technique des travaux, fournitures ou services, la faible concurrence locale ne garantit pas une compétition transparente ou une exécution économique et diligente du marché, l’accès aux marchés concernés est alors autorisé aux entreprises communautaires, aux groupements réunissant des entreprises communautaires à des entreprises non communautaires, aux entreprises non communautaire». En fait, la mairie de Babacar Mbengue a fait prévaloir la qualité attendue et la complexité des travaux prévus dans le cadre de ce marché et la faible concurrence, observée au niveau local. Pour corroborer ses arguments, la commune de Hann Bel-Air fit observer que le marché concerne la pose de gazon synthétique, qui n’est fabriqué par aucune entreprise sénégalaise, du fait de la complexité technique requise. S’agissant du groupement attributaire proposé, Babacar Mbengue et Cie précisent que l’entreprise italienne Venturelli Romolo a formé un groupement avec l’entreprise sénégalaise Probatis. En sus, la commune de Hann Bel-Air soutient, par ailleurs, que l’offre financière de l’entreprise Cstp Sa est plus chère de 105.966.490 F Cfa que celle du groupement Venturelli romolo-probatis. D’ailleurs, elle fait savoir que l’offre de la société Cstp qui s’établit à 590.447.515 F Cfa dépasse le montant du budget prévu qui est de 520.000.000 F Cfa. Pour finir, elle fait savoir qu’annuler et reprendre les procédures de passation du marché allongerait considérablement les délais de livraison du stade municipal, fermé déjà depuis plusieurs mois, alors que le groupement d’entreprises Venturelli romolo-probatis, porteuse d’une offre conforme qui rentre dans le budget, présente toutes les qualifications requises pour exécuter le marché au bénéfice de la population locale.
l’Armp annule la proposition d’attribution provisoire du marché et sa relance par appel d’offres national Des arguments balayés d’un revers de main par le Crd de l’Armp. Selon le Crd de l’Armp, les dérogations prévues par la réglementation des marchés publics, y compris celle relative à l’ouverture à l’international pour un marché financé sur budget national, doivent être expressément données par l’organe chargé du contrôle a priori, avant le lancement du marché. En plus, la participation du groupement Venturelli romolo-probatis, dont l’un des membres est d’origine étrangère, à un appel d’offres national, viole les dispositions de l’article 52 du Code des marchés publics. Conséquence : l’Armp a tout bonnement ordonné l’annulation de la proposition d’attribution provisoire du marché et sa relance par appel d’offres national, tout en autorisant les entreprises nationales à constituer des groupements avec des entreprises étrangères.

Gawlo.net (Les Échos)

Previous DECLARATION DU CANDIDAT DE LA COALITION SONKO PRESIDENT : «La victoire est imminente et irréversible. Nous n’attendons pas le changement. Nous sommes le changement»
Next OUSMANE SONKO AUX ÉTUDIANTS : "Nous n'avons plus e droit de croiser les bras et de laisser ces dinosaures sucer le sang du peuple"