Karim et Khalifa écartés de la présidentielle : Sonko risque-t-il d’être la dernière victime ?


Par ces temps qui courent, le candidat du Pastef Ousmane Sonko est accusé de tous les péchés d’Israël rien que pour l’écarter de la présidentielle. Certains ministres de la République demandent même qu’une information judiciaire soit ouverte  à cet effet. Faut-il craindre qu’à  la proclamation  de la liste définitive des candidats le 20 janvier Sonko soit mis sur la touche ?

Karim et Khalifa sont provisoirement écartés de la prochaine présidentielle. Et ce, après la proclamation de la liste provisoire des cinq candidats retenus par le Conseil constitutionnel. Mais le grand hic relevé ces temps-ci, c’est bien ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Ousmane Sonko. En effet le leader de Pastef serait accusé d’avoir reçu des financements de Tullow Oil qui lui-même aurait balayé d’un revers de main de telles allégations jugées mensongères. N’empêche, certains ministres de la République demandent qu’une information judiciaire soit ouverte pour statuer sur le cas Sonko. Est-ce à dire à quelques jets de la l’échéance majeure que le pouvoir chercherait par tous les moyens à invalider sa candidature lors de la proclamation de la liste définitive des candidats prévue le 20 janvier prochain. En tous les cas, au vu de l’évolution des choses, tout peut arriver au leader de Pastef qui est toujours dans le collimateur du régime de Macky.

Previous Aibd : Un apériste lynché à l’arrivée de Viviane Wade
Next La marabout de Balla Gaye 2 fait des révélations sur la couronne de Eumeu Séne (Vidéo)