Les directives de Macky pour la relance du Tourisme et l’indemnisation des impactés du Ter


RECEPTION DU TER ET INAUGURATION DE LA GARE FERROVIAIRE DE DAKAR

Le 14 janvier marquera certainement une nouvelle étape dans la relance du Chemin de Fer et le développement des transports ferroviaires. Le Président de la République a informé les membres du Conseil de la réception du Train Express Régional (TER), sur le trajet Diamniadio – Rufisque – Dakar, et de l’inauguration de la gare ferroviaire de Dakar, sous sa présidence, le 14 janvier 2019. Ces deux évènements historiques et symboliques, marquent son attachement particulier au développement du réseau et des transports ferroviaires afin de mieux sécuriser la mobilité urbaine et interurbaine rapide et à moindre coût. Ainsi, le Chef de l’Etat indique que le TER doit s’insérer dans le développement urbain global des communes, zones et localités traversées ou polarisées. Dans ce cadre, le Président de la République demande au Gouvernement de veiller à l’indemnisation équitable et intégrale des populations impactées par le projet et de poursuivre la sensibilisation des populations et des usagers sur les problématiques de sécurité ferroviaire et, plus généralement, sur la prochaine exploitation technique et commerciale du TER et des 14 gares réalisées. Enfin, le Chef de l’Etat invite le Gouvernement à mettre en œuvre tous les engagements du ressort de la Partie sénégalaise, afin d’assurer la relance de Dakar – Bamako – Ferroviaire (DBF) ainsi que la réhabilitation prochaine de ladite ligne de chemin de fer.


DOPER LE TOURISME SENEGALAIS

Le développement du tourisme sénégalais préoccupe fortement le président de la Reépublique. Hier, en Conseil des ministres, il a rappelé la place prioritaire de ce secteur dans la consolidation de notre économie et l’émergence du Sénégal. Macky Sall a demandé au Gouvernement d’asseoir la relance durable de la destination Sénégal, à travers l’accélération des aménagements touristiques et l’exécution dans les délais retenus de l’ensemble des projets publics et privés validés et soutenus, avec les financements mobilisés notamment du crédit hôtelier ainsi que les mesures administratives et fiscales hardies arrêtées, depuis 2014 lors du lancement de la saison touristique à Saly. A cet égard souligne le communiqué du conseil, le Chef de l’Etat indique au Gouvernement l’impératif d’assurer la mise en place de tout le dispositif incitatif nécessaire à l’émergence effective de la région naturelle de Casamance en Zone touristique d’intérêt national. Dans la même perspective, le Président de la République a demandé au Gouvernement de mieux valoriser le potentiel économique et touristique des Iles du Saloum, du Sénégal Oriental, avec l’exploitation adéquate des potentialités du Parc National de Niokolo Koba et de lever toutes les contraintes signalées, en vue d’intensifier l’aménagement des nouvelles zones touristiques de Pointe Sarène, Joal Finio et du Lac Rose. Enfin, le Chef de l’Etat a engagé le Gouvernement, en relation avec les opérateurs privés, à promouvoir davantage la diversification des produits touristiques, à réaliser, à Dakar, Diamniadio et dans les régions, des réceptifs hôteliers de classe internationale, à promouvoir la formation selon les standards mondiaux, aux métiers du tourisme pour assurer la qualité du service dans le secteur, ainsi que l’ancrage d’une véritable industrie nationale du Tourisme.

Gawlo.net (avec Le Témoin)

Previous Tel père (spiriTuel), Tel fils ?
Next DE DOHA, KARIM WADE SE CONFIE A UN PROCHE: «J’attends la proclamation définitive des candidats pour prendre date avec l’Histoire et le peuple sénégalais»