AFFAIRE DES 94 MILLIARDS : Pastef parle de “prédation du siècle” et jure que jamais, Mamour Diallo ne déposera pas une plainte contre Ousmane Sonko

AFFAIRE DES 94 MILLIARDS : Pastef parle de “prédation du siècle” et jure que jamais, Mamour Diallo ne déposera pas une plainte contre Ousmane Sonko

Le tollé autour de l’affaire du présumé détournement de 94 milliards révélé par Ousmane Sonko, qui a subit des contre-accusations, a fait sortir son parti, Pastef-Les Patriotes, de son silence. Et c’est le patron des cadres, Bassirou Diomaye Faye, qui est monté au front pour apporter “toutes les pièces à conviction” dans cette affaire, qu’il qualifie de “prédation du siècle”. Pastef a tenu hier une conférence de presse sur l’affaire des 94 milliards présumés détournés et dans laquelle son leader Ousmane Sonko cite le Directeur des Domaines, Mamour Diallo. Une affaire que les partisans de Sonko ont qualifiée de “prédation du siècle”. Pour le coordonnateur des cadres de Pastef, Bassirou Diomaye Faye, dans cette affaire, “un groupuscule d’hommes d’affaires, de cadres, se sont servis de faux actes pour accaparer ces terres” du titre foncier 1451R, appartenant à la famille Ndiaga Ndoye et consorts de Rufisque. Pour le patron des cadres de Pastef, assisté des avocats Me Abdoulaye Tall et Me Amadou Sow, le plus curieux dans cette affaire est que, malgré la tollé que ça a crée, jusque-là, “le principal indexé, le directeur des Domaines, Mamour Diallo, n’a jamais porté plainte”. Et il s’empresse de dire pourquoi. “Ils ne saisiront pas la justice, parce qu’ils ne veulent pas que les choses soient tirées au clair. Si Sonko était dans la posture de Mamour Diallo, il ne participerait pas à la présidentielle”. Ne  craignant point une audition de leur leader, par rapport à ses accusations, Faye est d’autant plus confiant que ces dernières reposent sur du solide. “Toutes nos accusations sont le fruit d’un long processus de 8 mois d’investigations. Une dénonciation a été même déposée, le 4 mai, auprès du procureur de la République et une autre, le 8 du même mois, sur la table de l’Ofnac”, notre Bassirou Diomaye Faye, qui regrette que jusque-là ‘toujours rien n’a été fait”, sur l’affaire qui implique des dizaines de milliards, alors que l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall, a été condamné pour 1,8 milliard. En outre, pour les sociétés Mercalex et Atlas, dont Madiambal Diangne attribue la paternité à Sonko, les partisans de ce dernier soulignent : “Mercalex a été crée le 6 février 2017 devant notaire et appartient à Ousmane Ba. Elle a connu un changement statuaire, le 25 juin 2018. (…), Le cabinet Atlas a été crée le 3 novembre 2017, soit un am après sa radiation de Sonko). Ne trouvant rien de nébuleux dans la création et l’action desdites sociétés, Bassirou Faye qualifie le détracteur de leur leader de “mercenaire” à la solde de gens qui veulent porter atteinte à l’honorabilité de leur chef de file.

Gawlo. net (Les Échos)

Categories: ACTUALITÉS
Tags: Pastef

About Author