Phagocytose présidentielle


Dans le monde politique, la phagocytose est une forme de capture de transhumants à absorber pour mieux tonifier ses forces politiques. Depuis l’arrivée de Macky au pouvoir en 2012, son régime ne fait que phagocyter les partis et mouvements politiques, les transhumants sous le coup d’une poursuite ou d’une condamnation judiciaire. Il happe tout homme politique qui le menace pour le neutraliser à travers son système judiciaire et pénitentiaire et zappe tout frère de parti rebelle. Alioune Badara Cissé et Thierno Alassane Sall, Youssou Touré en savent quelque chose. Le président Macky Sall est parvenu avant même d’arriver au pouvoir à phagocyter beaucoup de politiciens de petite envergure qui se sont regroupés dans Macky 2012. Et depuis son accession au pouvoir, ces micro-partis pour ne pas dire particule, faute de saborder ensemble dans l’APR, se trouvent dans les filets de Macky qui les phagocyte un à un. Maitre Ousmane Sèye en est une illustration éloquente.

Si la phagocytose est «le processus par lequel certaines cellules englobent d’autres cellules, les absorbent, les ingèrent» selon Le Petit Larousse, Monsieur Macky Sall est un expert en la matière dans le domaine politique. Phagocytaire, il a neutralisé les socialistes Moustapha Niasse, Ousmane Tanor Dieng, Amath Dansokho, la LD de Nicolas Ndiaye, Macky 2012 avant de les absorber et ingérer. Après, c’est au tour des libéraux en l’occurrence Souleymane Ndéné Ndiaye, Modou Diagne Fada, Serigne Mbacké Ndiaye, Ousmane Ngom et d’autres membres plus ou moins éminents du PDS de subir la phagocytose du Président Sall.

La phagocytose de Baïla Wane a été effective aux premières heures de l’alternance. Pour donner les gages de sa reddition, il a transformé son mouvement BMW (Baïla mobilise pour Wade) en BMW (Bokk Motalli Wareef yi). Pourtant un rapport de l’Inspection générale d’État avait conclu à un détournement à hauteur de plus de trois milliards à la Loterie nationale sénégalaise qu’il dirigeait sous le régime de Wade. D’ailleurs, Thierno Alassane Sall ne s’est empêché de déclarer que ce dernier a «échappé à la Justice parce qu’il est avec Macky Sall» ou plutôt parce qu’il est phagocyté par Macky Sall.  Amadou Kane Diallo, épinglé par un rapport de l’ARMP, qui avait constaté des légèretés dans la gestion et des manquements graves dans la conduite des deniers publics, est immunisé contre toute poursuite judiciaire depuis qu’il s’est fait phagocyter par le chef de l’APR.

Awa Ndiaye, ancienne ministre de la Femme et de la Famille sous Wade et actuelle présidente de la Commission de protection des données à caractère personnel, a échappé à justice quand elle a accepté d’être absorbée et ingérée par le phagocyte de l’APR. Sitôt  phagocytée, elle a obtenu un non-lieu du doyen des juges de l’époque, Mahawa Sémou Diouf, le 17 novembre 2014. Pourtant elle avait été épinglée par le rapport d’audit 2008 de l’Agence de régulation des marchés publics (ARMP). Dans cette affaire, les éléments de la Section des recherches de la gendarmerie qui ont mené des investigations, sont arrivés à la conclusion que différents marchés d’un montant global de 1 338 247 290 F CFA ont été passés et exécutés sans traçabilité.

Sada Ndiaye qui avait résisté à la cellule phagocytaire du chef de l’État a fini par compléter cette triste liste de politiciens phagocytés. Très critique à l’endroit du Président Macky Sall, il a fini par être absorbé et ingéré par celui qu’il traitait d’ingrat voulant emprisonner le fils de celui qui a fait de lui ce qu’il est devenu.  

Cette phagocytose du chef de l’État n’est pas une question d’appétit mais de survie politique. C’est pourquoi, elle franchit le monde politique pour toucher certains opérateurs économiques en quête permanente de marchés et aussi de certains patrons de presse. Des industriels et chefs d’entreprise sénégalais d’origine libanaise n’ont-ils pas décidé de soutenir la politique économique du Président Macky Sall ? Des patrons de presse et certains éditocrates ne sont-ils pas soumis aujourd’hui aux désirs du Prince qui les a appâtés tous avant de les phagocyter ?

Le président Macky Sall à mesure que s’approche fatidiquement la présidentielle de 2019, son appétit politique pantagruélique s’accroit. Il n’hésite pas à déployer tout son talent, son entregent ou son expertise pour happer ses proies politiques avant de les absorber et les ingérer. C’est l’art de la phagocytose politique.

Gawlo.net (Mark Senghor)

Previous Bougane Guèye sur l’invalidation de son parrainage : « nous acceptons la décision »
Next JAMRA & MBAÑ GACCE ÉLISENT : IMAM ALIOUNE BADARA NDAO «Personnalité de l’année 2018» !