JAMRA & MBAÑ GACCE ÉLISENT : IMAM ALIOUNE BADARA NDAO «Personnalité de l’année 2018» !


Après avoir, ces deux dernières années, consacré «Personnalité de l’Année» l’incorruptible Commissaire divisionnaire Mame Seydou Ndour, ci-devant directeur de l’OCRTIS (Office central de répression du trafic de stupéfiants), pour une saisie-record de cannabis d’une valeur de 2 milliards fcfa ; suivi en cela du plébiscite de maître Assane Dioma Ndiaye président de la LSDH (Ligue sénégalaise des droits de l’homme), pour avoir posé un acte hautement patriotique en déclinant dignement l’offre, sonnante et trébuchante, d’une ambassade occidentale qui lui proposait de porter un plaidoyer favorable à la légalisation de l’homosexualité ; cette année, les bureaux exécutifs de JAMRA et de MBAÑ GACCE portent volontiers leur choix sur un valeureux compatriote, exemple d’endurance et d’altruisme: Imam Alioune Badara Ndao !

«Imam souhaiterait vous rencontrer, avant de retourner dans son terroir, au Saloum»! Telle fut la substance du message téléphonique que nous transmit, tôt ce dimanche 22 juillet 2018, Ouztas Abdoulaye Ndao, frère cadet d’Imam Alioune Badara Ndao, fraichement sorti de prison, après 2 ans et 9 mois d’incarcération injuste, suivis de son acquittement. Les retrouvailles ont été empreintes d’émotion mais riches d’enseignements. Ce grand érudit est resté égal à lui-même: une modestie déroutante, une force d’âme à toutes épreuves, doublée d’une générosité intellectuelle qui force toujours l’admiration.

Nous avons retrouvé à l’Hôtel «Térou-bi» un Imam Ndao rayonnant d’énergie, grand patriote, se préoccupant sans cesse du devenir de son pays. Bien que venant à peine de humer l’air de la liberté, il semblait plus que jamais déterminé à poursuivre son combat dans la défense des nobles causes sociétales. Comme cette récente œuvre hautement citoyenne à l’actif de ce grand érudit moderne, qui a offert 10 mille m2 de terrain à l’État sénégalais pour les besoins de construction d’une école dans le quartier de Ngane-Extension, à Kaolack. Sa promptitude à voler au secours des indigents est restée intacte. Mais Imam Ndao est surtout déterminé à renforcer son partenariat avec JAMRA, à qui il a tenu à exprimer de vive voix toute son affection, pour avoir été la première organisation islamique sénégalaise à avoir élevé la voix, dès le lendemain de son arrestation; et d’être restée constante à ses côtés, même pendant les phases les plus incertaines de sa douloureuse épreuve. JAMRA félicite Imam Ndao pour cette consécration bien méritée. Et prie le Tout-Puissant d’accorder une santé de fer et une longue vie à ce Grand «Mujahid»! Deweneti !

Le 30 décembre 2018

Les Bureaux exécutifs de

JAMRA & MBAÑ GACCE

ongjamra@hotmail.com

Previous Phagocytose présidentielle
Next Présidentielles 2019 : le temps des recalés