REPROCHES DE SOPHIE GLADIMA SIBY A WADE : Babacar Gaye dénonce «les délires d’une fofolle»

REPROCHES DE SOPHIE GLADIMA SIBY A WADE : Babacar Gaye dénonce «les délires d’une fofolle»
Face aux députés, dans le cadre de l’examen du projet de budget de son département, Aïssatou Sophie Gladima Siby, ministre des Mines et de la Géologie, soutenait : «si Abdoulaye Wade avait écouté les géologues, des pêcheurs n’allaient pas perdre la vie au niveau de la brèche de Saint-Louis qui est devenue une embouchure. Car, en une nuit, on est passé de 4m à 8km». En guise de réplique, Babacar Gaye porte-parole du Pds ne l’a pas ratée. Il assimile les déclarations de Aïssatou Sophie Gladima Siby, aux «délires d’une fofolle».

Babacar Gaye n’est pas content du ministre des Mines et de la Géologie, Aïssatou Sophie Gladima Siby, qui soutenait, il y a quelques jours, que «si Abdoulaye Wade avait écouté les géologues, des pêcheurs n’allaient pas perdre la vie au niveau de la brèche de Saint-Louis qui est devenue une embouchure. Car, en une nuit, on est passé de 4m à 8km». Pour faire comprendre que Mme Siby n’était pas la personne la plus indiquée pour parler de Wade de cette façon, Babacar Gaye ne l’a pas ratée. Sur sa page Facebook, le porte-parole du Pds assimile en effet les réponses de la ministre, que les députés de l’opposition ne cessaient d’interpeller sur son compagnonnage avec Wade, de «délires d’une fofolle».
Babacar Gaye: «voilà comment une femme égarée, repêchée par Macky Sall des abysses d’un oubli certain, tente de justifier l’incompétence d’un régime qui peine à trouver des solutions à la dégradation de l’environnement et aux risques de disparition de la ville de Saint-Louis, en faisant porter à Me Wade la responsabilité de leurs errements».
En effet, pour endiguer les inondations qui frappaient la ville de Saint-Louis depuis 1954, démonte le porte-parole du Pds, «Me Abdoulaye Wade s’était adossé à de sérieuses études d’éminents spécialistes».
Babacar Gaye d’inviter la ministre à lire les études des professeurs Paul Durand, Brice Anselme et Yves-François Thomas, publiées en 2009, sur  «L’impact de l’ouverture de la brèche dans la langue de Barbarie à Saint-Louis du Sénégal en 2003 : un changement de nature de l’aléa inondation ?», publiée dans Cybergeo : Un Journal européen de Géographie sur Environnement, Nature et Paysage (document 496 pages). La politique politicienne ne permet pas tout Mme Gladima Siby», a conclu Babacar Gaye.

Gawlo.net (Les Echos)
Categories: A LA UNE, POLITIQUE
Tags: Babacar, Gaye

About Author