AFFAIRE DE L’INSULTEUR PUBLIC SUR LE NET : Assane Diouf devant la barre de la chambre correctionnelle le 26 décembre

AFFAIRE DE L’INSULTEUR PUBLIC SUR LE NET : Assane Diouf devant la barre de la chambre correctionnelle le 26 décembre
L’insulteur public du net va enfin passer en jugement. Assane Diouf sera en effet à la barre de la Chambre correctionnelle du tribunal de Dakar le mercredi 26 décembre prochain. En détention depuis le 28 novembre 2017, Assane Diouf va répondre des chefs d’accusation de trouble à l’ordre public, insulte par le biais d’un système informatique, outrage à un ministre du culte et diffamation.
 Bonne nouvelle pour les avocats d’Assane Diouf. ,En effet, suite à la saine du Bâtonnier de l’ordre des avocats par ces conseillers, Mes Ciré Clédor Ly et El Hadji Diouf qui avaient écrit une lettre pour dénoncer les lenteurs du procureure de la République, dans le traitement de l’affaire de l’insulteur public, ce dernier va passer en jugement. Ces défenseurs accusaient le parquet de violer les droits de leur client en refusant de programmer son audience de jugement ou alors de le libérer des fins de la poursuite. Ce, vu que l’instruction a été bouclée depuis plus de six mois et les ordonnances de renvoi délivrées. Enfin, ils ont obtenu gain de cause. En effet, le procès d’Assane Diouf est enfin enrôlé. Il devrait se tenir le 26 décembre prochain devant la troisième Chambre correctionnelle du tribunal de Dakar. Assane Diouf y fera face au juge pour répondre des chefs d’accusation de trouble à l’ordre public, insulte par le biais d’un système informatique, outrage à un ministre du culte et diffamation. Il a été arrêté depuis le 28 novembre 2017. Pour rappel, c’est lors d’un direct, sur sa chaine YouTube, que le célèbre insulteur Assane Diouf s’en est violemment pris aux marabouts, notamment ceux qui se servent de leurs positions pour s’enrichir. Sur ce, il avait cité le porte-parole du Khalife général des mourides, Serigne Bass Abdou Khadre Mbacké, sur son appel au dialogue en affirmant qu’on n’a pas besoin de dialoguer avec le Président Macky Sall, avant de le taxer de corrompu. Cette sortie d’Assane Diouf a failli lui couter la vie. Des jeunes talibés mourides, qui voulaient lui faire la peau, ont été stoppés de justesse par la police, qui a exfiltré avant de le conduire au commissariat. Présenté devant le procureur, il a été placé sous mandat de dépôt et mis en instruction.
Gawlo.net (Vox Populi)

Tags: ASSANE, DIOUF

About Author