LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

Youssou Ndour a-t-il plagié Tan Bombé, Waly et Titi ?

La star planétaire et nouvel empereur de la musique africaine (dixit Mbaye Dièye Faye) a-t-il intelligemment plagié le trio Tan Bombé-Maya-Jean Michel, Waly Seck et Titi ? On peut sérieusement se poser la question en écoutant « Dara douko daqq » le 6e morceau de son dernier album « Respect ». Le dernier refrain entonné avec Mbaye Dièye ressemble fort étrangement à celui qu’entonnait le trio de comédiens lors de ses sketches du mois de Ramadan sur Walf TV. Quant à l’avant-dernier refrain, en entendant Fada Freddy, c’est exactement comme si Waly Seck, la star montante de la musique sénégalaise qui chantait. Une gémellité vocale suspecte. Pour la ressemblance avec Titi, une des artistes qu’il couve, écoutez l’hommage de You à Habib Faye et vous ne nous démentirez pas.

Hommage à Habib Faye

Youssou Ndour n’est pas le seul artiste à rendre hommage au virtuose de la basse, Habib Faye. Le trompettiste jazzman Jules Guèye aussi s’y met. Il présente « Intégral Habib Faye » demain mercredi après-midi au restaurant « Le Taïf », Place de l’obélisque. Des belles sonorités comme d’hab ! Il est accompagné de Vieux Mac Faye et de Daba Sèye.

Piraterie

Que font vraiment le ministère de la Culture et celui de l’Intérieur pour lutter contre la piraterie musicale ? Alors que son album « Respect » n’est sorti que vendredi dernier, il est outrageusement copié et revendu à 1.000 F sur l’avenue du Front de terre. Pas même Sidy Diop, la nouvelle pépite du mbalax n’échappe au « massacre » des pirates. Et si on en arrêtait cinq ?

Bamba Fall remplace Soham Wardini

Cela a bougé hier, à la mairie de Dakar. Sans tambours ni trompettes, les conseillers de la ville de Dakar ont procédé hier, à l’élection des adjoints du nouveau maire de Dakar, Soham El Wardini. Ces élections font suite à la révocation du maire Khalifa Sall par le président de la République. Il a été remplacé par son premier adjoint, Soham El Wardini. En effet, le maire de la Médina Bamba Fall a été le seul candidat au poste de 1er adjoint au maire de Dakar. 3e adjoint au maire sous Khalifa Sall, Bamba Fall devient aujourd’hui le 1er adjoint. Le poste du 2e adjoint est revenu à Woré Diaw qui était jusque-là 5e adjoint de l’édile de Dakar. Elle prend ainsi le poste de l’édile des Parcelles Assainies, Moussa Sy, qui s’était présenté contre Soham El Wardini pour remplacer Khalifa Sall. Du coup, son poste d’adjoint est mis en jeu. Le maire de Grand Dakar, Jean Baptiste Diouf, qui a lâché la coalition Taxawu Ndakaru ne va pas changer de poste. Il reste le 4e adjoint au maire. Il reste l’élection des 3e et 5e adjoints de l’édile. C’est le Rewmiste Mbacké Seck et la socialiste de Sicap Liberté Ngoné Mbengue qui sont pressentis pour occuper ces postes.

Ponction des salaires des inspecteurs de l’Education

La bataille sera rude entre le gouvernement et les inspecteurs de l’Education nationale. A la suite de leurs mouvements d’humeur, le gouvernement a fait des ponctions sur leurs salaires de fin novembre. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le secrétaire général national du SIENS, El Cantara Sarr, renseigne que les coupures atteignent parfois 25 mille FCFA. Il a eu la confirmation de sources sûres au ministère de l’Economie et des Finances, en plus des remontées d’informations à la base. Pour les inspecteurs, cet acte traduit certes une volonté d’appliquer dans toute sa rigueur la réglementation encadrant le droit de grève, mais surtout une escalade dans le processus de gestion du dossier de la crise avec le SIENS qui, depuis le 14 mai 2018, déploie des plans d’action exprimant le malaise des membres des corps de contrôle. En reconnaissant aux autorités la prérogative de veiller au respect des textes, les inspecteurs de l’Education contestent la méthode utilisée. Pour eux, il s’agit de ponctions de zèle et à géométrie variable, traduisant ainsi une volonté sourde d’intimider dans une perspective de neutralisation. Au-delà de l’intimidation, les inspecteurs de l’Education considèrent cet acte du gouvernement comme une déclaration de guerre.

Harouna Dia plonge à Djidah Thiaroye Kao

La bataille pour la récupération de la commune de Djidah Thiaroye Kao par l’Alliance pour la République sera lancée aujourd’hui. Et c’est le tout puissant homme d’affaires Harouna Dia qui est en tête de peloton pour arracher aux libéraux cette commune. Harouna Dia a en effet décidé de « plonger » aujourd’hui, après les audiences qu’il a eues avec les différentes tendances apéristes de la localité. Il sera à Djidah Thiaroye Kao cette après-midi pour mobiliser les différents soutiens du président Macky Sall et inverser la tendance dans cette commune réputée libérale.

Grève de la faim des détenus de la Mac de Kaolack

Les pensionnaires de la Maison d’arrêt et de correction de Kaolack ont refusé de s’alimenter. Ils ont boudé hier le petit-déjeuner servi par l’Administration  pénitentiaire pour s’insurger contre la façon de faire du nouveau régisseur qui a instauré une dictature dans la prison.

Bounama Sall déballe contre Dame Mbodj

Le vote du budget de l’Education nationale a failli tourner au vinaigre. En effet le secrétaire général du Cusems-authentique, qui était aux aguets lors de ce vote, a voulu s’adresser à la presse pour apporter des précisions. Mais c’était sans compter avec le député Mame Bounama Sall qui en voulait au syndicaliste. Le jeune socialiste a tout bonnement demandé au gendarme de faire sortir le syndicaliste de l’hémicycle, en lançant à Dame Mbodj : « Vous êtes un corrompu, je vous connais très bien. Quand j’étais au cabinet du ministre Serigne Mbaye Thiam, Dame Mbodj avait l’habitude de venir là-bas pour demander des services»,déballet- il contre le syndicaliste. Seulement, ce faisant, il démontre qu’il n’a rien appris de son patron Tanor Dieng, dépositaire de beaucoup de secrets qu’il n’a jamais révélés malgré les adversités. Heureusement que Dame Mbodj n’a pas sa langue dans sa poche: «C’est parce qu’il est du Ps qu’il est promu à des responsabilités, mais il n’a jamais représenté quelque chose dans ce pays».

Conseil des droits de l’homme de l’Onu

Le Sénégal est encore honoré au niveau international. L’ambassadeur du Sénégal en Suisse, Coly Seck, a été élu hier président du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à l’unanimité. Le ministre Sidiki Kaba qui est à Genève dissimule difficilement sa joie. L’ancien directeur de cabinet de Mankeur Ndiaye devient ainsi le troisième africain à occuper ce poste depuis la création de l’institution en 2006, après le Nigérian, Martin Ihoeghian Uhomoibhi (2008-2009) et le Gabonais Baudelaire Ndong Ella (2013-2014).

Sit-in du Sytjust/Thiès

C’est par un sit-in devant le Tribunal d’Instance que le Syndicat des travailleurs de la justice(Sytjust) de Thiès a exprimé son courroux contre l’État. C’était lors d’un arrêt de travail de deux heures, entre 9 heures 30 et 11 heures 30, en attendant la marche nationale du 12 décembre prochain à Dakar. Selon Me Ameth Touré, Chargé de la communication du Syndicat, la grève illimitée n’est pas exclue si rien n’est fait. Sur les raisons de ce courroux, il indique que le gouvernement et le syndicat de la justice avaient entamé un processus, visant à mettre en œuvre des réformes statutaires et indemnitaires depuis quelques années. Il s’agissait, dit-il, de donner aux travailleurs de la justice un plan de carrière cohérent, une rémunération décente et des conditions de travail correctes. Après un travail de longue haleine, un protocole d’accord a été signé. Il souligne que la mise en œuvre dudit protocole avait été entamée, mais le constat a été fait que les augmentations de 40%, qui étaient inscrites sur les bulletins de salaire, ont été retirées.

Démissions au parti d’El hadji Ibrahima Sall

Vague de démissions au Parti Demain la République (PDR) d’Ibrahima Sall. Pour cause, la déclaration de soutien du président du PDR, El Hadji Ibrahima Sall, au candidat Macky Sall sur les ondes de la e-radio. En effet quatre responsables du parti, qui considèrent la sortie de l’ancien ministre du Plan d’Abdou Diouf comme une trahison, ont claqué la porte. Il s’agit d’Abdoulaye Sène, Youssou Owens Ndiaye, Hassan Demba Fall et l’ingénieur géologue Fary Ndao. A en croire ces démissionnaires, cette question n’a pas été discutée de manière démocratique au sein des instances du parti, et notamment de son bureau politique. Il est inconcevable,  à leurs yeux, de rallier la majorité présidentielle à trois mois de la présidentielle, après s’être opposés à elle durant ces cinq dernières années.

Incendie au centre social des aveugles de Mbour

Un incendie d’une rare violence s’est déclaré dimanche au centre social des aveugles de Mbour. Il a occasionné des dégâts matériels énormes. Les logements destinés aux accompagnants des malades sont complètement calcinés. Sur les lieux, on se rend compte que tout est réduit en cendres. Les quelques planches qui restent ne sont plus utilisables parce qu’elles ont subi la furie des flammes. Ce bâtiment qui est le seul lieu d’accueil des hôtes n’est plus fonctionnel. Seuls les murs ont pu résister au feu. Le bâtiment est constitué de 5 chambres, deux toilettes, un salon et deux cuisines. Selon le responsable médical, Dr Babacar Cissé, l’incendie a été causé par un court-circuit. « Tout a été consumé : draps, tables, chaises, machines à laver, cuisinières, lits, ustensiles de cuisine, fauteuils, mobiliers, les fenêtres, le toit et du matériel électroménager», renseigne-t-il.

Oumar Guèye aux proches des pêcheurs morts

Le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime, Oumar Guèye, a présenté lundi les condoléances du Gouvernement aux proches des pêcheurs morts dans un accident de pirogues survenu jeudi dans le Canal de délestage du fleuve Sénégal, à Saint-Louis. Il a notamment rencontré des membres des familles des trois pêcheurs tués dans le chavirement simultané de cinq embarcations qui tentaient de rejoindre le quartier des pécheurs de Nget-Ndar, en traversant ce Canal de délestage également appelé «brèche». Il a réitéré les mesures annoncées vendredi par le gouvernement pour apporter une solution aux difficultés liées à cette brèche. Il a signalé la mise sur pied d’un comité chargé de cette question, dans lequel tous les ministères sont représentés.

 

 

 

 

Gawlo.net (L’As)

Categories: POTINS D'ICONE
Tags: de, Les, Piques, «LAS» ?

About Author