DUPLICITÉ

DUPLICITÉ

Depuis sept ans que le Mouvement « y en a marre » nous tympanise et que le chef s’accommode de ses remontrances ou jacqueries, ce n’est que maintenant, et à quelques semaines de la présidentielle, que le Gouvernement découvre que ce mouvement n’a pas droit à des financements étrangers. Se voulant viril, le chef du département de l’intérieur, pince-sans-rire et d’un ton martial, nous fait savoir que le mouvement « y en a marre » a un statut similaire à celui des asc et autres associations culturelles de quartier. De ce fait, ils n’ont pas le droit d’avoir des financements autres que leurs cotisations. Ça, l’État le savait mais avait allègrement posé le postérieur dessus depuis plus de 8 ans pour ne daigner s’en souvenir qu’à quelques semaines de la présidentielle. Tant que M. Ngouille Ndiaye restera le premier flic de ce charmant pays, il fera observer la loi. Teuss ! Quelle charmante duplicité. Voilà plus de huit ans que ces sales garnements défient la République et que le gouvernement porte des bandeaux sur les yeux, pour ne les enlever que maintenant. De qui se moque-t-on ? Il ne faut pas donner des moyens à ceux qui pourraient les embêter plus tard. Faut tous les museler en réduisant leur capacité de nuisance. Pour l’instant, ils déroulent avec leurs investitures. Le vieil homme jamais repu et qui est au pouvoir depuis que l’actuel président était sous les langes et le Socialiste se sont livrés pieds et mains liés pour le meilleur et le pire. Ils déroulent également avec leur dépôt de signatures. Et à ce rythme, la coalition qui pourrait se retrouver avec beaucoup de doublons, c’est bien sûr la mouvance présidentielle qui use et abuse de son pouvoir d’argent. Demain, il fera jour…

 

 

 

 

 

Gawlo.net : Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE
Tags: à, en, marre, Y

About Author