POLÉMIQUE AUTOUR DU CONCOURS MISS MONDE : La candidature du Sénégal « contestée »

POLÉMIQUE AUTOUR DU CONCOURS  MISS MONDE : La candidature du Sénégal « contestée »

Pour la seconde année consécutive, le Sénégal va participer au concours Miss Monde. Représentée par Aïssatou Filly, Miss Étoile Sénégal 2018, l’élection est quelque peu perturbée par une polémique. Le comité national dirigé par Amina Badiane a élevé la voix pour contester la candidature de cette dernière…

Le 8 décembre prochain, la plus belle fille du monde sera élue. Cela se passera en Chine, à l’issue d’une compétition qui regroupe des centaines de candidates venues de divers horizons. Le Sénégal qui n’est pas en reste, participe également à la présente édition de Miss Monde qui existe depuis plus d’un demi-siècle. Cependant, Aïssatou Filly, la prétendante à cette prestigieuse couronne, ne serait pas tout-à-fait «légitime». Du moins, si l’on se fie aux propos de Pape Faye, chargé de communication du comité Miss Sénégal Nouvelle Vision.

Selon le bras droit d’Amina Badiane, présidente dudit comité, la candidate du Sénégal ne serait pas dans les droits de concourir à Miss Monde, puisqu’elle n’a pas été élue Miss Sénégal. Or, dans les textes qui régissent les lois et règlements de ce concours de beauté international, «il faut être détentrice de la couronne de son pays d’origine, pour être en mesure de le représenter». Comment donc le Sénégal a pu se faire représenter par une autre candidate que celle élue par le comité national, homologué par l’État ? Une question qui vaut son pesant d’or et qui taraude Mme Badiane et son staff. Dont la surprise a été grande, l’année dernière, lorsqu’ils ont été déboutés en voulant inscrire la Miss nationale légalement élue. Le prétexte était qu’il y avait déjà une candidate du Sénégal. Après investigations, il s’agissait d’une certaine Nar Codou Diouf, Miss Étoile Sénégal, un concours en marge de celui national. Impuissant, le coup étant déjà parti, le comité a décidé de faire profil bas, jusqu’à cette année. Prenant toutes ses dispositions, il envoie le dossier de candidature de Miss Sénégal 2018, Yacine Dieng Thiam. Une fois de plus, ce sera un second revers, celui de trop… Après avoir racheté les parts de l’organisation «Miss Sénégal» auprès d’Ambroise Gomis depuis quelques années, Amina Badiane devrait être la seule habilitée à dépêcher une ambassadrice à ce type de compétition. Toutefois, elle se trouve confrontée à un rideau de fer.

A en croire Pape Faye, des poursuites judiciaires ne sont pas à exclure, s’il faut en arriver là. En attendant, il leur faudra prendre leur mal en patience, le concours allant, une fois de plus, leur passer sous le nez. La Miss Etoile, Aïssatou Filly, est déjà à Sanya, dans la Province de Hainan en Chine, pour tenter de succéder à l’Indienne Manushi Chhillar, Miss Monde 2017.

La promotrice de Miss Etoile relativise

Une chose est sûre : ce n’est pas gagné d’avance, avec toutes les belles créatures aspirant au titre de Miss Monde. D’un autre côté, Vanessa Akouela, la promotrice de Miss Étoile Sénégal, qui a réussi à faire représenter sa Miss, s’est investie pour relever ce défi. La jeune femme qui reconnaît que son organisation n’a pas la même conformité que le comité national, ne s’estime pas pour autant en faute. «Le concours existe depuis 68 ans et le Sénégal n’a jamais demandé à y participer. Donc, l’année dernière, j’ai postulé pour faire participer Miss Étoile Sénégal. Les organisateurs étaient très enthousiastes à cette idée et n’y ont pas vu d’inconvénients. Ils m’ont demandé un certain nombre de papiers, que nous avons fournis. Notre candidature a été acceptée et nous avons obtenu la licence. Il est vrai qu’en général, c’est le comité national qui est reconnu et qui envoie sa Miss, mais ce n’est pas toujours le cas. Nous avons eu à participer à d’autres concours internationaux, comme Miss District, Miss Héritage et Aïssatou Filly est la 6e personne qu’on envoie à ce genre de compétition. Nous avons eu à rencontrer le ministère de la Culture pour présenter notre événement et il a apprécié notre initiative», argumente l’organisatrice de Miss Étoile. Reste à savoir si Amina Badiane lui opposera un bras de fer et obtiendra gain de cause auprès des initiateurs de Miss Monde.

Categories: PEOPLE
Tags: Miss, monde

About Author