Si ce n’est toi, c’est donc… ton beau-frère !

Si ce n’est toi, c’est donc… ton beau-frère !

Cela avait commencé par le Frère qui avait réalisé avec l’aventurier australo-roumain Frank Timis ce que l’ancien ministre de l’Énergie, Thierno Alassane Sall, qualifie de plus gros scandale du Sénégal sous l’ère Macky Sall. Un décret qui attribuait opportunément un permis de recherche sur un site dont tout le monde savait qu’il contenait des quantités astronomiques de gaz. Le casse du siècle ! Le Frère à l’abri du besoin pour l’éternité, le Beau-frère ne pouvait pas être en reste. L’attribution du contrat d’affermage d’eau pour les grands centres urbains du Sénégal lui a visiblement donné l’occasion de refaire son retard financier sur le Frère et… grand rival pour la présidentielle de 2024. Car, d’après les mauvaises langues de l’APR, Mansour Faye serait le candidat adoubé par la Première dame, sa sœur, pour succéder à son actuel mari. Ce qu’ayant compris, le Frère, qui sait le sort qui lui serait réservé en cas de réussite de ce plan, se préparerait pour le cas-où. Car Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Bâ, Abdoulaye Daouda Diallo et même Mahammad Dionne — les ambitions de Mimi ayant été brisées depuis sa déroute face à Khalifa Sall à Grand-Yoff —, tous candidats se cachant à peine pour succéder à Macky Sall, risquent de se faire doubler par Mansour Faye qui avait réussi à cacher ses ambitions jusque-là. Reste à savoir si cette candidature ne risque pas de tomber… à l’eau du fait de ce scandale Suez !

Gawlo.net : Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE
Tags: Faye, Mansour

About Author