Équidistance

Équidistance
Plus se rapproche ce week-end de Magal, plus tous les chemins mènent à la cité de Touba. Et les hommes politiques s’y succèdent à un rythme soutenu. Hier, c’était au tour de Niangal d’effectuer son ziar et de renouveler  son allégeance au guide de la communauté mouride. Et là, comme prix de tout ce qu’il a fait pour la capitale du Mouridisme, depuis qu’il tient les rênes de Sunugaal, Kor Marème n’a pas hésité un instant à solliciter la prière du marabout qui lui permettrait de rempiler pour un second mandat, ce qui, évidemment, lui donnerait les moyens de terminer les chantiers entamés à Touba et ailleurs. Quel malin politicien. Espérait-il un «ndigël» ? Mais, le Khalife le renvoie à Bamba, lui recommandant d’aller exprimer ses vœux à son mausolée. En tout cas, même s’il rappelle l’ancienneté de sa relation avec Prési, le Khalife fait preuve d’équidistance dans ses prises de position. La marque de fabrique de Touba étant la reconnaissance, selon son porte-parole Serigne Bass Abdou Khadre, Njomboor non plus n’a pas été oublié dans les éloges. Pour dire que le Khalife ne roule pour personne et que le fondateur du Mouridisme saura reconnaître les siens.

 
 
Gawlo.net : Waa Ji (Les Echos)
Categories: CHRONIQUE

About Author