COUP DE GUEULE : Il faut « tuer » l’indiscipline des Sénégalais

COUP DE GUEULE :  Il faut « tuer » l’indiscipline des Sénégalais

Il y a quelques années, l’intellectuelle franco- sénégalaise  Axelle Kabou se demandait si le continent africain   refusait  le développement.  Aujourd’hui, plus que jamais, ce coup de gueule, qui avait valu à   cet expert en communication stratégique un lynchage systématique  de quelques –un de ses pairs, est plus  que d’actualité. Surtout au Sénégal où l’on nous pompe l’air depuis plus de cinq ans d’une hypothétique  émergence. Notre propos n’est point de douter de la volonté du pouvoir  à mettre le pays sur  les rails de l’émergence. Mais le plus grand obstacle pour atteindre ce vœu, reste l’indiscipline notoire de nos compatriotes.  Depuis quelques jours de surréalistes clichés et  vidéos circulent   sur les réseaux sociaux. A voir ces images, l’on pourrait penser être dans un autre pays que le nôtre, tellement  ces photos  sont indignes de notre  quotidien. Le sommet  de l’indiscipline   a été atteint  avec cette vidéo où l’on voit un jeune apprenti de nos très pittoresques  cars rapides sortir son engin pour uriner au milieu de la route. Un  individu   indigne de vivre  en milieu urbain.  Malheureusement, des scènes du genre sont du quotidien des Dakarois.  Et s’il n’y avait que ça ! Ce mardi,   l’autoroute à péage au niveau du pôle urbain de Diamniadio vers CCIAD a été le théâtre  d’un carambolage   qui a mis aux arrêts la circulation sur cet axe avec  un embouteillage kilométrique. Des gens qui devraient  emprunter  cet axe  pour l’aéroport international  Blaise Diagne  ont ainsi  raté leur vol.    Un camion s’était  renversé au milieu de l’autoroute  avec son chargement. Des   photos qui circulent sur les réseaux  sociaux  constituent également  la  preuve    de  l’indiscipline des chauffeurs qui font dans  le «  Maa Tayy ». Ce  qui   n’augure rien de bon  à quelques jours du Magal de Touba. Un évènement  souvent jalonné par de nombreux accidents mortels.

Qui freinera  ces gens qui font fi des règles les plus élémentaires du code de la route ? Comme prendre l’autoroute en sens inverse, enjamber des passerelles pour se retrouver sur un autre axe. Tant de bêtises  humaines si bien que l’on pourrait se demander si  ces messieurs (oui, ce sont  toujours les hommes) sont dotés d’un cerveau.  Ceux qui sont chargés de  réguler la circulation ont  également une grande responsabilité sur certains accidents. Comment des camions au chargement  surréaliste ont pu quitter  une ville pour une autre sans avoir rencontré un gendarme ou  un policier ? Comment  ces  personnes censées  mettre de l’ordre dans la circulation ont pu fermer les yeux face à ces infractions qui pourraient  causer des accidents mortels ? Avec  ces comportements indignes du Sénégal, on peut dire que la plus grand adversité à l’émergence, ce n’est point l’argent des  bailleurs, mais l’indiscipline   notoire de nos compatriotes. On aura beau construire des ponts, des autoroutes ou se doter d’un Ter (Transport express régional). Mais tant que nos comportements resteront ce qu’ils sont,  le chemin qui mène à l’émergence sera  loin, très loin… L’émergence encore, plus que de construire des infrastructures, c’est un état d’esprit par nos comportements de tous les jours et en tout temps et tous lieux.  Ce qui n’est point le cas  dans ce  pays  où il faudra impérativement « tuer » l’indiscipline des gens en édictant des règles  strictes  avec des hommes de loi tout autant rigides et exemplaires, mais  qui passent, hélas,  pour être  les complices des assassins de nos routes par leur indifférence.

 

 

 

Gawlo.net (Madiar SALA)

About Author