L’exquise courtoisie d’une Première Dame

L’exquise courtoisie d’une Première Dame
L’histoire retiendra  que c’est cinquante ans après l’indépendance du Sénégal qu’une sénégalaise  « pure souche » a pu établir ses pénates au palais de ROUME. Nous ne saurions parler de l »intermède Mme Elisabeth Diouf, épouse du Président Abdou Diouf , qui était plus  »toubab » que les  »toubab » elles-mêmes, par rapport  à sa façon de faire, à ses habitudes et manières de vivre.

De Marième Faye Sall, celle  qui  joue le rôle de Première Dame au Sénégal, on a tout dit sur elle sans jamais que ses détracteurs ne parviennent à percer le plus petit mystère qui entoure la vie toute pudique de cette dame qui a ses attaches dans l’ancienne capitale du Sénégal, Saint Louis. Première authentique Sénégalaise de ce pays à occuper le rang de Première Dame, elle reste l’archétype de ce que la tradition sculpte de la bonne épouse. Celle qui éclaire la marche de celui avec qui elle s’est liée pour le meilleur et le pire. Mais avec le Président Sall, c’est  pour le meilleur. Elle est celle qui rapièce les habits trop amples afin que son homme pose les pieds là où il devrait les poser. De façon plus prosaïque, elle reste sa première conseillère sans jamais interférer dans la marche d’un pays connu pour ses folles rumeurs. On peut tout lui reprocher sauf de ne pas être une femme de cœur qui va partout pour soigner la douleur des petites gens qu’elle aide dans la discrétion. Elle a brisé cette bonne règle qui voudrait qu’elle reste  éloignée de ceux que l’on appelle dédaigneusement les gueux. Elle les écoute avec toute la bienveillance Saint- Louisienne, ce trait caractéristique des habitants de l’ancienne capitale où l’art du donner et du recevoir se décline au quotidien. On l’a déjà dit et répété. Cette dame qui occupe le Palais Présidentiel depuis avril 2012 est d’une exquise courtoisie, d’une bienveillante attention, d’une légendaire discrétion, jamais perdue dans du superflu pour ne pas descendre dans les marécages nauséabonds de la délation, la fausse rumeur ou Fake news, ou encore, pour faire french, « intox » dont une certaine presse est friande et s’en gargarise. S’attaquer à elle pour atteindre son homme… Bref, elle n’a jamais prêté le flanc. Elle déploie son énergie partout, répond à toutes les sollicitations à travers sa Fondation Servir le Sénégal qui est à l’écoute des agitations les plus… silencieuses du peuple. Dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’action sociale, partout où elle peut être utile et se sentir utile, elle  est au premier rang de l’action humanitaire. Elle soulage les maux les plus tangibles, donnant l’espoir de survie à des personnes qui n’espéraient plus rien de la vie. Une Première Dame de cœur au cœur de la République pour soulager des douleurs souvent tues.

Gawlo.net (M. D.)
Categories: A LA UNE, MANSOUR POST
Tags: Faye, Marième

About Author