La Sonacos mal au point !

La Sonacos mal au point !
L’importation d’huile ne plait point aux syndicalistes de la Sonacos qui ont rué dans les brancards pour dire qu’ils peinent à écouler sur le marché sénégalais leur stock d’huile raffinée d’arachide, estimé en valeur marchande à plus de 6 milliards de francs Cfa. Un argument démonté par les importateurs, qui ont eu à faire face au ministre du Commerce. Ces derniers voudraient que les importateurs achètent 30 % d’huile d’arachide au lieu de 10%. Ce que les importateurs ont tout simplement refusé. Mais il semble que la situation se décante. Selon nos informations, l’Unacois et le Ministère du Commerce vont signer cet après-midi une convention pour acheter toute la production locale, soit une valeur de 7 milliards.
Le ministre du Commerce devra faire preuve de beaucoup de tact pour arrondir les angles. En effet, Alioune Sarr a reçu vendredi passé les importateurs d’huile et la Sonacos, afin de voir comment écouler le stock d’huile d’arachide raffinée estimé à 6 milliards. Seulement les importateurs ont démonté les propos des syndicalistes de la Sonacos. Tout d’abord, les importateurs ont rappelé qu’une plateforme de déclaration d’importation de produits alimentaires dont les signataires sont la Sonacos, Oleosen, Siat, Fks, en plus des importateurs, a été mise en place par le gouvernement. Cette plateforme renseigne que pour être importateur d’huile, il faut à chaque transaction acheter 10% d’huile d’arachide à la Sonacos, Oleosen Siat ou Fks. «Voilà une plateforme qui n’existe dans aucun pays ; si nous avons accepté de signer cette plateforme, c’est par patriotisme. Le fait d’exercer le métier d’importateur ne nécessite pas d’avoir une autorisation d’importation et de nous exiger d’acheter 10% d’huile d’arachide à chaque fois que nous importons nos produits», narre une source  qui a assisté à la rencontre.
Pourquoi Sonacos crie au scandale alors que les autres producteurs ne le font pas ?
Durant la rencontre avec le ministre du commerce, la Sonacos a émis l’idée d’augmenter le pourcentage fixé aux importateurs de 10% à 30%. Sur le champ, les importateurs ont soutenu qu’ils ne pourraient en aucun cas accepter cela. En plus, poursuivent les importateurs, «il n’y a pas que la Sonacos dans la plateforme, parce que Oleosen, Siat et Fks en font partie, mais ils n’ont jamais crié au scandale». S’agissant du stock estimé à 6 milliards par les syndicalistes de la Sonacos, «les importateurs soutiennent le contraire et estiment ce stock à 3 milliards, tout en soulignant qu’ils ont aussi plus d’un milliard de stock d’huile d’arachide acheté à la Sonacos»
Des risques réels de perte de recettes douanières
Pour eux, la Sonacos n’a pas de problème avec les importateurs, mais avec la population qui n’arrive plus à consommer ce produit, surtout que leurs produits étaient absents sur le marché pendant 5 ans. «Quand tu effectues ton retour, tu dois faire une campagne de communication aussi bien sur la qualité du produit que du produit en tant que tel. Mais nous ne voyons pas la Sonacos faire des campagnes de communication comme nous le faisons», attaquent les importateurs. Ces derniers de poursuivre : «nous sommes des pourvoyeurs de recettes. Un petit importateur peut faire 1 milliard de recettes douanières. Le budget de l’Etat compte beaucoup sur les importations et l’Etat ne peut pas demander 1000 milliards de recettes à la douane et interdire les importations».

«L’huile de la Sonacos s’écoule difficilement» selon les importateurs
D’ailleurs, trois importateurs proposent d’acheter 500 millions de F Cfa d’huile d’arachide à la Sonacos. Pour finir, les importateurs ont aussi exposé au ministre le problème d’écoulement de l’huile d’arachide de la Sonacos : «même si on essaye de le revendre à perte, le produit s’écoule difficilement». Tout  de même, ils signalent que si jamais l’État arrête les importations, «on risque de perdre 25 à 35 milliards de recettes douanières par mois». Alioune Sarr va faire les bouchées doubles avant la prochaine campagne de commercialisation de l’arachide.
Dernière minute : accord entre le Ministère et l’Unacois : les importateurs mettent 7 milliards sur la table pour acheter la totalité de la production
Il semble que les négociations qui ont duré de longues semaines sont en passe d’aboutir.  Selon nos informations, l’Unacois et le Ministère du Commerce vont signer cet après-midi un protocole. Dans la convention, les commerçants s’engagent à mettre sur la table la rondelette somme de 7 milliards de francs Cfa pour acheter la totalité de la production des industries locales. Une bonne nouvelle pour toutes les parties et une bouffée d’oxygène pour l’Etat.

Gawlo.net ( Les Echos)

Categories: A LA UNE, ACTUALITÉS
Tags: SONACOS

About Author