LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

Sonko fustige la publication des Pv

La levée du corps de Mariama Sagna du nom de la militante de Pastef tuée samedi dernier peu après le meeting de son parti s’est tenue hier devant un parterre de militants. Naturellement, son leader Ousmane Sonko et Pierre Goudiaby Atepa ont pris part à cette cérémonie qui a été une occasion pour le patron de Patesf de dénoncer la diffusion des procès-verbaux de l’enquête. D’après lui, parler des détails du viol, c’est manquer de professionnalisme. Une grosse pierre dans le jardin du procureur Amadou Seydi.

Véhicule du responsable Pastef de Thiénaba vandalisé

L’affaire est sur toutes les lèvres à Thiénaba, dans le département de Thiès. En effet, le véhicule du responsable local de Pastef d’Ousmane Sonko, en l’occurrence, le pharmacien Ismaïla Diallo a été vandalisé devant sa maison. Comme Dr Ismaïla Diallo est très présent sur le terrain politique et les réseaux sociaux, avec cette mésaventure, les langues se délient et les commentaires vont bon train. Il soutient que c’est vers 17 heures mardi dernier que son enfant a constaté que les pneus du véhicule étaient à plats. Vérification faite, il a été constaté que seringues ont été utilisés pour commettre ce forfait. Les débris de verres provenant des rétroviseurs qui ont été saccagés étaient éparpillés devant le seuil de la maison. Pour parer à toute éventualité, Dr Ismaïla Diallo est allé informer le Sous-Préfet qui, à son tour, a avisé les éléments du poste de gendarmerie de Ngoundiane qui ont débarqué, hier, vers 10 heures sur les lieux pour procéder aux constats d’usage. En attendant, il a porté plainte contre X et une enquête a été ouverte. A signaler qu’il y a quelques semaines, la pharmacie d’Ismaïla Diallo sise à Thiénaba avait été attaquée aux environs de 20 heures par des hommes lourdement armés

Hadjibou Soumaré enrôle huit anciens Pcr

La pêche s’est révélée fructueuse pour la directrice de campagne de Hadjibou Soumaré. Ngoné Ndoye a décroché huit anciens Présidents de Conseils Ruraux (Pcr) regroupés dans un collectif. Même si le poids politique de ces derniers est relativement faible puisqu’ils ont été laminés aux dernières locales, il reste que leur soutien en faveur de l’ancien Premier ministre sera symboliquement significatif. Il s’agit des anciens Pcr de Koumpentoum, Samba Bocoum, Tidiane Sewane (Mereto), Cheikh Thiam (Niani Toucouleur), Lamine Cissé (Bala), Ndouga Diop (Koulor) etc. Tous ont été reçus en début de semaine par le candidat Soumaré et ont promis de le faire gagner dans leurs fiefs respectifs.

Atépa n’a sollicité aucun soutien

Le directeur de campagne de Pierre Goudiaby Atepa, Mbaye Sylla Khouma dément tout soutien financier que son candidat aurait sollicité à des chefs d’Etat étrangers. «La direction de campagne du candidat tient à apporter un démenti sans réserve à ces allégations dénuées de tout fondement. Il n’est un secret pour personne que Pierre Atepa Goudiaby est l’ami personnel de beaucoup de chefs d’Etat, en fonction. Cependant, aucun d’entre eux n’a été sollicité pour un quelconque soutien financier. Pierre Atepa Goudiaby compte sur ses avoirs personnels vérifiables à souhait pour solliciter les suffrages des Sénégalais», a écrit M. Khouma qui réagissait ainsi à une information, selon laquelle Pierre Atepa Goudiaby s’était adjoint les services d’un Missi Dominici pour visiter certaines chancelleries africaines, aux fins de lever des fonds pour financer sa campagne à l’élection présidentielle de février 2019.

Mamadou Lamine Diallo déchaine les passions

L’interview de Mamadou Lamine Diallo dans votre quotidien préféré a eu l’heur de susciter le branle-bas de combat au niveau du pouvoir. Après le droit de réponse salé du coordonnateur national du Pudc (Cheikh Diop) contre le leader de Tekki, c’est le ministère d’Abdoulaye Daouda Diallo qui est monté au créneau. Le Directeur des transports routiers, Cheikhou Oumar Gaye, a tenu à rappeler que le permis à points n’est pas encore à l’ordre du jour au Sénégal et que le gouvernement du Sénégal est dans une phase de remplacement des documents de transports par des documents biométriques sécurisés. D’après lui, les autorités l’ont déjà fait savoir aux transporteurs et autres usagers de la route, à chaque fois que l’occasion s’est présentée, notamment lors du lancement du permis biométrique par le Président de la République Macky Sall. «Lorsque viendra le moment d’instaurer le permis à points au Sénégal, tous les acteurs des transports vont s’asseoir autour d’une table pour discuter et arrêter les modalités de mise en application du permis à points», dit-il. Aujourd’hui, renseigne M Gaye dans une note transmise à «L’As», les responsables des syndicats de transport, pour la majorité, l’ont compris et sont allés changer leur permis. «Le Directeur des transports routiers rappelle que le gouvernement du Sénégal a entamé la modernisation du secteur des transports routiers avec : la dématérialisation des titres et la modernisation de l’administration des transports, le renouvellement de l’ensemble du parc des véhicules de transports publics de passagers et de marchandises, y compris les 7 places, et la généralisation prochaine du contrôle technique des véhicules automobiles sur toute l’étendue du territoire ».

Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop

Les supputations sont terminées autour du groupe de presse que vont lancer nos confrères Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop. Ces derniers sont fendus d’un communiqué laconique pour présenter leur groupe dénommé «E Médias Invest». D’après la note, Mamoudou Ibra Kane, Alassane Samba Diop, Boubacar Diallo  Dj Boubs et Mamadou Ndiaye, associés à des partenaires de référence ont lancé le 8 septembre le groupe «E-Medias Invest». Les promoteurs entendent en faire un groupe prospère et influent avec pour coeur de métier l’information. Déjà renseignent-ils, ce jeudi, à minuit, leur site. Emedia.sn va être opérationnel. Pour ce qui est de la radio, la même note renseigne qu’elle émettra bientôt. Bon vent à «EMédias Invest».

Khafor Touré se jette

Le Think Thank «Esprit Républicain», fondé par Abdou Khafor Touré, organise sa conférence inaugurale cet après-midi. Creuset d’échanges et de réflexion stratégiques, le club va plancher sur le thème suivant : «Démocratie et République au Sénégal : Quelles voies de rénovation? ». On annonce la présence d’éminents intellectuels à cette rencontre.

La Dap dément Mes Ly et Diouf

La Direction de l’administration pénitentiaire (Dap) dément formellement les déclarations des avocats Mes Ciré Clédor Ly et El hadj Diouf à propos des conditions de détentions de Assane Diouf. D’après le Dap, le célèbre insulteur public occupe une chambre individuelle avec toilette intérieure, équipée d’un lit, d’un ventilateur et d’un écran TV avec bouquet Canal +. Mieux ajoute-t-elle, Assane Diouf bénéficie d’une couverture médicale complète et gratuite et est consulté par le médecin de l’administration pénitentiaire et ou par des spécialistes à sa demande. En plus des sorties et promenades quotidiennes, argue le Dap, Assane Diouf reçoit aussi ses visiteurs et avocats et bénéficie de l’autorisation de communiquer au téléphone avec des membres de sa famille vivant aux États-Unis.

And Jeggo lance sa mutuelle

La plateforme And Jeggo a lancé, hier, sa mutuelle de santé pour la prise en charge sanitaire de ses membres composés, en majeure partie de femmes. Et c’est la société Transvie qui a accepté de nouer un partenariat avec la plateforme, coordonnée par le ministre conseiller, Zahra Iyane Thiam. «C’est bien d’avoir une prise en charge sanitaire, mais il est encore mieux d’en avoir une qui réponde aux besoins des personnes atteintes de certaines pathologies», a dit la coordonnatrice de And Jeggo. Selon elle, la structure qu’elle coordonne a en son sein des membres qui mènent des activités informelles et ne pouvant pas accéder à un niveau de prise en charge médicale. C’est pour cette raison que les membres de la plateforme ont décidé d’unir leurs forces afin de trouver une structure capable d’assurer une prise en charge médicale de qualité. Pour Abdou Diagne, Directeur général de la société partenaire, cette convention vient régler en partie l’épineuse question de la protection sociale des Sénégalais et des Sénégalaises.

And Jeggo lance sa mutuelle (bis)

D’ailleurs, les membres ayant souscrit à la mutuelle de santé auront la chance d’avoir des taux élevés de prises en charge dans différentes structures sanitaires. La plateforme et son partenaire ont décidé d’accorder à ceux qui auront souscrit à la mutuelle 70% de prise en charge dans les hôpitaux, dans les centres de santé, dans les cabinets, dans les laboratoires, et 50% de prise en charge dans les officines de pharmacies privées. «La couverture ne se limite pas uniquement à Dakar, mais elle va couvrir l’ensemble des régions du Sénégal. Elle implique également toute une famille dont les enfants âgés de 0 à 25 ans», explique la coordonnatrice Zahra Iyane Thiam. Les bénéficiaires ont aussi la possibilité de se soigner dans les pays de la zone UEMOA comme au Mali, en Côte d’Ivoire ou au Burkina Faso.

Alliance Démocratique Pencoo

Moussa Tine, le président de l’Alliance Démocratique Pencoo se dit préoccupé par le niveau inédit de la transhumance noté dans le champ politique sénégalais alors que l’option de moraliser la vie publique reste un engagement partagé par tous les acteurs. Il regrette le fait que l’opinion ne poursuive et ne retienne que la culpabilité du transhumant. Alors que, dit-il, si ce n’est que le simple appât du gain, personne ne peut imaginer la pression ou le chantage que ces personnes ont dû subir. Aujourd’hui, d’après le président de Pencoo, le phénomène de la corruption est toujours l’œuvre du pouvoir. «Qu’il n’en voudrait pas, il n’aurait plus lieu. Le corrupteur est toujours au moins autant coupable que le corrompu », dénonce Moussa Tine. Pourtant depuis 2001, notre pays a fait de la lutte contre la corruption et la transhumance un pilier de la moralisation de la vie politique. M. Tine rappelle d’ailleurs, que c’est tout le sens de l’article 60 de la Constitution.

L’Alliance Démocratique Pencoo (bis)

Restons avec le président de l’Alliance Démocratique Pencoo qui pense que le Président Macky Sall en encourageant le phénomène viole les devoirs de sa charge et devrait en répondre au moins politiquement. Selon Moussa Tine, il est des devoirs du président de la République de préserver les valeurs et l’éthique dans la vie publique conformément aux dispositions pertinentes de la Constitution, notamment celles de l’article 60 portant précisément sur le phénomène de la transhumance. Ainsi en encourageant et en cautionnant de quelque manière que ce soit la transhumance, le Président Sall trahit les devoirs de sa charge. Pour Moussa Tine, il n’y a aucun génie à utiliser les moyens et la puissance de l’Etat pour faire transhumer du personnel politique. Maintenant, dit-il, il reste à compter sur l’ultime responsabilité des citoyens qui, par leurs actes et sanctions, pourront faire, en sorte, que la politique ne devienne le cloaque des contrevaleurs et de nos plus vilaines tares et où viennent s’enterrer nos valeurs nationales telles le Ngor et le Jomm.

Université Gaston Berger (UGB)

Les étudiants de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint- Louis ne décolèrent pas contre le Président Macky Sall. Au lieu de s’atteler aux questions sérieuses, fulminent-ils, Macky Sall a fait hors sujet lors de son passage à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad). Ce qui les intéresse, c’est plutôt la lumière sur l’affaire Fallou Sène. Les étudiants de l’UGB continuent de réclamer l’arrestation du présumé meurtrier de Fallou Sène et la tenue d’un procès. Sans quoi, préviennent-ils, l’année universitaire sera encore perturbée.

 

 

 

 

 

Gawlo.net (L’As)

Categories: POTINS D'ICONE
Tags: de, Les, Piques, «LAS» ?

About Author