LOI DE FINANCES 2019 : Le budget du Sénégal arrêté à 4071,8 milliards FCfa

LOI DE FINANCES 2019 : Le budget du Sénégal arrêté à 4071,8 milliards FCfa
Le budget du Sénégal a connu une hausse considérable. Pour l’année 2019, il est arrêté à 4071,7 milliards en 2018, soit une augmentation de plus de 200 milliards FCfa. La révélation a été faite hier, lors de l’adoption en Conseil des ministres, du projet de loi de Finances initiales pour l’année 2019.
Gawlo.net (L’Obs)
UN BUDGET DE PLUS DE 4.000 MILLIARDS F CFA POUR L’ANNÉE 2019 :  Macky Sall vise le Pudc, le Programme des bourses de sécurité familiale, le Puma, Promo-villes…

Le Conseil des ministres a adopté hier, le projet de loi de finances initiale pour l’année 2019. Celui-ci est arrêté à de plus 4.000 milliards de francs CFA. Dans cette perspective le Président de la République Macky Sall a décidé de poursuivre les réalisations du Pse, d’intégrer les engagements pris par le gouvernement  et de renforcer la transparence budgétaire et du contrôle parlementaire.

«le projet de Loi de finances initiale 2019 intègre les engagements pris par le Gouvernement du Sénégal et la poursuite des programmes phares du PSE, notamment le PUDC, le Programme des bourses de sécurité familiale, le PUMA, Promo-villes, la déserte ferroviaire Dakar – AIBD, le projet de construction du stade olympique de 50 000 places, le programme spécial d’amélioration de l’alimentation en eau potable de Dakar (PSDAK), le fonds d’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes ainsi que tous les projets et programmes d’équipement des forces de défense et de sécurité», lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres.

Par ailleurs, le président Macky Sall indique que le Projet loi de finances initiale 2019 reste, principalement, marqué par, le renforcement de la transparence budgétaire et du contrôle parlementaire avec le rapatriement dans le budget de l’Etat de toutes les taxes parafiscales, une orientation des ressources budgétaires vers les dépenses sociales.

Mais aussi, une stratégie de maîtrise de l’endettement, d’assainissement des finances publiques et de consolidation du taux de croissance, ressorti à plus de 6,5 % consécutivement sur les 3 dernières années.

 

 

 

 

 

 

Gawlo.net (SourceA)

Categories: A LA UNE, ECONOMIE
Tags: Conseil

About Author